Suspension des activités des associations estudiantines: L’ODHP projette des manifestations contre la...

Suspension des activités des associations estudiantines: L’ODHP projette des manifestations contre la décision

0
PARTAGER

L’Organisation pour la défense des droits de l’homme et des peuples (Odhp), à l’instar d’autres organisations de défense de droits humaines, est montée au créneau. C’était hier, jeudi 13 octobre 2016 à la Bourse du Travail. Au menu de la conférence de presse, l’Odhp exprime son désarroi au sujet de la suspension des activités des associations estudiantines. Une situation dont le non rapport dans les meilleurs délais pourrait déclencher un véritable bras de fer entre organisations de défense de droits de l’homme et le gouvernement. Déjà, au nom de l’organisation, le président du bureau exécutif national, Me Aboubacar Baparapé, conférencier principal, a annoncé l’organisation , pendant une semaine, de la liberté, dans les tous prochains jours, et dont le calendrier et le programme des manifestations seront rendus publics.

Pour ce faire, l’Odhp en a appelé à la mobilisation de tous les patriotes, démocrates et hommes épris des libertés, à se joindre à elle, afin qu’au-delà des protestations sur les réseaux sociaux, la volonté du gouvernement de bâillonner les libertés, soit combattue. En décidant une telle action, l’Odhp pense qu’il s’agit d’une atteinte grave aux libertés, en particulier, la liberté d’expression, de manifestation et de réunion prévues par l’article 25 de la constitution nationale ainsi que l’article 98 alinéa 1 du même document. A cet effet, l’Odhp s’est réjouie de la réaction prompte de la population et de l’indignation soulevée en son sein. « C’est la preuve de la vitalité de la démocratie sans laquelle, personne n’aurait pu s’exprimer », a précisé Me Aboubacar Baparapé. En outre, les conférenciers ont profité de l’occasion pour exiger du gouvernement, la satisfaction totale et entière des revendications des étudiants à commencer par la fin du système Licence Master Doctorat (Lmd) imposé et le recrutement massif d’enseignants qualifiés en vue d’assurer une instruction de qualité aux apprenants. Dès lors, ils attendent le plus tôt que possible du gouvernement, la construction et l’équipement des infrastructures, conformément aux avancées des sciences et techniques. L’Odhp réclame la suppression des notes de service du rectorat portant respectivement fixation des faits de reprises d’un crédit et payement des frais d’inscription et de formation en master. Ce qui garantira à toutes les couches sociales, l’accès à la formation supérieure.

Emmanuel GBETO

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE