Supposée gestion calamiteuse à la mairie de Cotonou : Raoul Faladé s’inscrit...

Supposée gestion calamiteuse à la mairie de Cotonou : Raoul Faladé s’inscrit en faux

0
PARTAGER

Le secrétaire général et porte parole de la mairie de Cotonou Raoul Faladé était l’invité de l’émission Cartes sur table de la radio Océan Fm d’hier dimanche. Il y était pour donner sa réplique face aux accusations des conseillers communaux Ali Kamarou et Parfait Dékoun sur la gestion à la mairie de Cotonou.

Que se passe-t-il à la Mairie de Cotonou ? La municipalité couve-telle une affaire pourrie de mauvaise gestion comme l’ont martelé les conseillés Kamarou et Dékoun ? Que se passe-t-il réellement à la mairie de Cotonou ? Au cours de leurs interventions, ces invités avaient déclaré qu’il y a eu un marché de 2 milliards octroyé à un individu en intelligence avec certaines personnes. L’invité de Hospice Houénou De dravo ce dimanche pense qu’il s’agit de fausses accusations. Par rapport à cette affaire, il a affirmé que le législateur a recommandé qu’à partir d’un certain montant, les passations de marché soient organisées par la Dnscp."On ne donne pas les marchés publics. On les gagne" a-t-il soutenu avant de rappeler que le conseiller Ali Kamarou est un ancien prestataire de service qui connait toutes les procédures en matière de Marchés publics. Le porte parole de la Mairie de Cotonou réfute les propos selon lesquels le maire et ses collaborateurs ont des entreprises. Il demande aux conseillers d’exhiber les preuves de leurs affirmations. A la question de savoir pourquoi les conseillers de la minorité ne sont pas représentés dans la Commission permanente des marchés publics, le Sg regrette la politique de chaise vide faite par les conseillers Prd-Un lors de la première session de la Mairie. Pour lui, c’est une question qui pourrait être politiquement réglée avec le Maire. L’invité de Hospice Houénou de dravo s’est également prononcé par rapport à la recrudescence des inondations à Cotonou. Il trouve que Cotonou est une vile marécageuse. « Cotonou est une ville marécageuse à raison de 40% ». Il rassure de l’engagement de la Mairie de Cotonou qui, selon lui n’a jamais cessé d’œuvrer pour soulager les peines des populations de Cotonou. Pour lui, les pluies abondantes qui s’abattent ces jours sur la ville de Cotonou ne sont que la résultante d’un phénomène cyclique qui ne pourrait épargner la ville de Cotonou du fait de sa situation géographique par rapport à la mer et la lagune. Il révèle que selon le Pugemu, il faut plus de 100 milliard pour sortir définitivement Cotonou du problème de l’inondation. Le secrétaire général de la mairie de Cotonou Raoul Faladé a fait savoir que contrairement à l’inaction de la Mairie de Cotonou tant clamée par les deux conseillers communaux, plus de 800 millions de fcfa ont été investis par la Mairie dans les dernières réalisations du Pugemu dans la ville de Cotonou. Aussi, le secrétaire générale a remercié le Préfet du littoral Toboula qui ne ménage aucun effort pour l’accompagnement de la mairie de Cotonou avant de présenter à tous les Cotonois la désolation de la Mairie de Cotonou pour les répercussions engendrés par les inondations.

Régis Hendrik Gnalandjo

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE