Supposé désaccord entre le Chef de l’Etat et le Dgpn au sujet...

Supposé désaccord entre le Chef de l’Etat et le Dgpn au sujet des mutations à la police : La vraie raison du congé de Idrissou Moukaïla ?

0
PARTAGER

Pour nécessités de service, congé administratif hors du territoire national ! C’est la raison évoquée par le Directeur général de la Police nationale (Dgpn) Idrissou Moukaïla dans sa note de service en date du 03 octobre 2016 et dans laquelle il désigne comme Dgpn intérimaire son adjoint Martial Hounsinou durant la période du 03 au 24 octobre 2016. Au lendemain de cette note de service pour le moins surprenante, les bruits d’une démission ou d’un limogeage avaient couru sur les réseaux sociaux. On ne comprenait pas qu’ayant pris fonction seulement en juin dernier, le nouveau Dgpn ait senti le besoin de prendre quelques jours de congé 4 mois après et ce, en une période où l’insécurité dicte sa loi. Et bien, de sources introduites, la raison de ce congé subit pourrait être ailleurs. En effet, depuis quelques jours la liste des mutations à la police était prête. Mais les changements opérés par le Dgpn Idrissou Moukaïla n’auraient pas reçu l’assentiment du Chef de l’Etat. Patrice Talon aurait transmis au Dgpn une liste d’agents de police à promouvoir. Mais le Dgpn n’en aurait pas tenu compte. Conséquence, le Chef de l’Etat aurait mis un embargo sur la liste prête à être publiée. Du coup, la relation entre le Chef de l’Etat et le Dgpn ne serait plus au beau fixe. Mais ne voulant pas opérer comme  son prédécesseur en limogeant Idrissou Moukaïla, Patrice Talon aurait pris ses distances. Un froid serait né entre les deux hommes et cela pourrait bien être la vraie raison de ce congé d’Idrissou Moukaïla qui, certainement, ne se sentait plus à l’aise dans ses habits du Directeur général de la police nationale.Le prétexte de congé pourrait être la solution trouvée par le Dgpn pour permettre au Chef de l’Etat de procéder à son remplacement si tel était son envie.

M.M


Matin Libre

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE