Soutenance à l’Isba:Sabaï Katé décroche son Doctorat en sciences agronomiques

Soutenance à l’Isba:Sabaï Katé décroche son Doctorat en sciences agronomiques

0
PARTAGER

Sabaï Katé, l’ancien ministre de l’Agriculture du défunt régime de la Refondation, est désormais entré dans le cercle restreint des « Docteurs ». C’est à la faveur d’une soutenance, mercredi 25 mai 2016, à l’Institut des sciences biomédicales appliquées (Isba) de Cotonou qu’il a décroché le précieux sésame.

Avec une mention très honorable avec les félicitations du jury, Sabaï Katé, actuel député à l’Assemblée nationale septième Législature, porte dorénavant le titre de « Docteur en sciences agronomiques » de l’Université d’Abomey-Calavi. Pour y arriver, le candidat a planché sur le thème « Effets des changements climatiques sur l’agriculture et mesures d’adaptation en zone agro-pastorale de production cotonnière dans la Commune de Banikoara au Nord-est du Bénin ». A l’en croire, le choix de cet thème se justifie par le fait que les changements climatiques sont l’un des grands défis auxquels l’humanité est confronté et aura à faire face. C’est dès maintenant, a-t-il précisé, qu’il faut essayer de diagnostiquer le problème et dire aux gouvernants le danger qui guette le Bénin, en général, et la zone cotonnière de Banikoara. Conscient du fait que ce danger se réfère à la baisse de la fertilité des sols, il a fait une étude diachronique, 1970 à 2013, où il a analysé la situation. L’étude a révélé que dans cette période, le taux de nutriment des sols de Banikoara a baissé significativement, notamment la teneur en carbone, en azote, en phosphore, etc. Puisque le sol est le support de toute production, il a souhaité que des solutions urgentes soient trouvées pour juguler ce problème avant l’horizon 2050. Il faut préciser qu’avec sa thèse, dont l’objectif général de est d’évaluer l’ampleur des effets des changements climatiques sur le système agricole et l’environnement social dans la Commune de Banikoara au Bénin, Sabaï Katé a travaillé sous la direction du professeur Brice Sinsin et la codirection du professeur Anastasia Azontondé.

Joël Samson Bossou

Actu Bénin

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE