Sous la pression des députés, populations et universitaire : Le gouvernement promet...

Sous la pression des députés, populations et universitaire : Le gouvernement promet enfin une carte universitaire consensuelle

1
PARTAGER

Les députés viennent de faire ployer le gouvernement quant à la réforme relative au resserrement de la carte universitaire. Après la pression des populations et des universitaires qui ont conduit à l’abandon de l’idée de confection d’une nouvelle carte universitaire, les élus du peuple ont déversé leur colère hier sur la ministre de l’enseignement supérieur, Marie-Odile Attanasso. La plupart des députés ont considéré comme une insulte, le fait que l’autorité ministérielle ait affirmé qu’ils ne comprenaient rien de la nouvelle carte universitaire.  « Cette nouvelle carte universitaire est politiquement régionaliste, elle est source de division » a martelé le député Gilbert Bangana. Et à son collègue André Okounlola de renchérir « Le gouvernement veut tromper le peuple et nous n’allons pas laisser faire. Je ne sais en quoi l’actuelle carte universitaire gène ». Le député Jean-Michel Abimbola a également exprimé son mécontentement face à cette vision du gouvernement de la Rupture. De vives réactions qui ont fait plier le gouvernement. « Je prends l’engagement au nom du gouvernement que l’atelier sera fait et au cours de cet atelier, les différentes préoccupations qui ont été soulevées seront abordées, éclairées et échangées pour que nous retenions une carte universitaire consensuelle. Nous allons apporter les réponses par écrits aux questions qui ont été posées et abondamment échangé au cours de l’atelier qui se fera sous peu » a affirmé la ministre Marie-Odile Attanasso. Plus donc de compression ou de suppression d’universités de création récente. En tout cas, c’est ce qui ressort de la déclaration faite hier par le ministre au parlement. Rappelons que l’érection de ces nouvelles universités par l’ancien régime vise à  solutionner la question de massification des effectifs des universités. Toute chose qui a permis de desserrer l’étau autour de l’Uac avec un élargissement des offres de formation de la communauté estudiantine.  

Aziz BADAROU


Matin Libre

Commentaires

commentaires

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE