Accueil Société

Sonapra/Bonne gouvernance oblige : Clément Kodokpo doit rembourser les primes indûment perçues

0
PARTAGER

Dans le dossier licenciement de plus de 300 agents à la Sonapra, le gouvernement de la Rupture a le soutien du secrétaire général du Syntra/Sonapra Clément Kodokpo. Ce dernier fait le tour des médias pour défendre le Cabinet Mazars du sieur Armand Fandohan commis pour procéder à la liquidation de la société. Ne se souciant nullement de la situation de précarité dans laquelle ce licenciement plonge les travailleurs, qu’il est pourtant censé défendre, Clément Kodokpo n’hésite pas à pointer du doigt les anciens directeurs de la Sonapra qui, selon lui, ont conduit la structure dans le gouffre par leur mauvaise gestion. Seulement, si mauvaise gestion il y a eu, le Sg du Syntra/Sonapra en est comptable pour avoir indûment perçu des primes.

2 464 000FCFA ! C’est le montant total des primes indûment perçues par le Sg/Syntra Sonapra Clément Kodokpo de 2011 à 2014 sur les projets Pnpfa et Pdac. C’est au terme de travaux de vérification des salaires et avantages octroyés au personnel de la Sonapra au titre de l’année 2016 effectués par l’Inspection générale du ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche que le pot aux roses a été découvert. Dans une lettre Réf N°521/MAEP/IGM/SP-C en date 10 novembre 2016 portant recommandations, le ministre Delphin Koudandé a instruit le directeur général de la Sonapra, d’une part de ne plus faire bénéficier le personnel à la fois des primes et autres avantages de même nature sur les activités de la Sonapra et de ses sous entités, d’autre part de faire rembourser le personnel de la Sonapra avant le 31 décembre 2016 les sommes indûment perçues relatives à la prime de budget et à celle de bilan sur les projets Pnpfa et Pdac d’un montant de 36 911 886FCFA. A la lettre est jointe la liste des agents et les montants qu’ils doivent rembourser. C’est ainsi que sur la trentaine d’agents concernés pour un montant total de 36 911 886FCFA, le Sg du Syntra/Sonapra doit 2 464 000FCFA comme primes indûment perçues.

Aujourd’hui défenseur du gouvernement dans ce dossier et bras armé du Cabinet Mazars selon les propos du Sg de l’Ultra/Sonapra, Clément Kodopko devrait d’abord montrer sa bonne foi en remboursant les primes indûment perçues avant de parler de mauvaise gouvernance à la Sonapra. Car, c’est le même gouvernement de la Rupture qu’il défend aujourd’hui contre les intérêts des agents licenciés qui avait sommé le Dg/Sonapra d’alors de le faire rembourser. Mais non seulement, il ne s’est pas exécuté mais c’est lui qui trouve que le gouvernement a bien fait de licencier plus de 300 personnes au mépris du Code du travail en calculant les droits des travailleurs  sans leur représentant. Il lui est loisible de défendre qui il veut selon les intérêts du moment. Mais avant d’accuser les autres, le Sg Clément Kodokpo devrait se regarder dans le miroir. Et s’il l’avait fait, il devrait se rendre compte que le reflet que le verre lui renvoie n’est sûrement pas celui d’un défenseur de la bonne gouvernance.

M.M


Source : Matin Libre

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here