Séminaire-atelier d'évaluation du système LMD : Vers l’obtention de la session de...

Séminaire-atelier d'évaluation du système LMD : Vers l’obtention de la session de rattrapage

0
PARTAGER

(L’inscription pourrait désormais être payante)
Longtemps attendu et revendiqué par la communauté estudiantine, le séminaire-atelier d'évaluation de la mise en œuvre du système Licence Master Doctorat (LMD) s’est tenu à l'hôtel Nifur de Bohicon du 13 au 16 septembre 2016. La rencontre a permis aux acteurs de l'enseignement supérieur béninois d'examiner les 6 premières années d'application de ce système au Bénin. Des débats sur les forces et faiblesses de ce système introduit dans l'enseignement supérieur par décret N°2010-272 du 11 juillet 2010, les étudiants, enseignants et experts sont parvenus à des propositions faites à l'endroit du gouvernement pour l'amélioration de sa mise en application et par ricochet, la résolution des crises dans les universités nationales. Il s'agit entre autres de la question liée à l'organisation ou non de la session de rattrapage dans les différentes entités de formation et de recherche. Selon les recoupements, les participants ont reconnu que ladite session est une garantie du système au profit des apprenants. Ainsi, la session de rattrapage pourrait désormais être organisée dans toutes les entités de formation et de recherche. Cela fait partie des propositions faites et arrètées .Par contre, il a été décidé que l'inscription dans une faculté des universités nationales du Bénin sera désormais payante. A cet effet, une somme de 50.000f serait proposée mais cela ne recevra pas l’aval de toutes les parties. La définition de la somme à payer est laissée donc à la charge du gouvernement. Faut-il le signaler, le séminaire-atelier ne s'est pas penché sur les dernières décisions d'invalidation de l'année académique à la Flash et d'exclusion des 21 étudiants de l'UAC pour 5 ans. Le rapport final est annoncé pour mercredi prochain au plus tard mais il faut dire que les propositions qui ont été faites à l’unanimité risquent d’étre validées sans protocole par le gouvernement .

A.B


Matin Libre

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE