Sit-in à l’Ecole normale d’instituteurs de Porto-Novo : Les élèves-maîtres réclament ...

Sit-in à l’Ecole normale d’instituteurs de Porto-Novo : Les élèves-maîtres réclament leurs bourses

0
PARTAGER

Lundi 09 mai 2016, s’est tenu à l’Ecole normale des instituteurs (Eni) de Porto-Novo, un sit-in des élèves-maîtres de la 10ème promotion en formation. Ceux-ci réclament leurs bourses, la fin des cours à des heures tardives, et un parking pour leurs engins.

A en croire le premier délégué Gédéon Gnonlonfoun, il s’agit d’un mouvement de protestation pour corriger un certain nombre d’irrégularités. Notamment, le non payement des bourses d’études aux ayants droit. Cette situation, à l’entendre, crée chez ses collègues qui pour la plupart viennent des endroits très reculés, pour suivre les cours dans ce centre, un calvaire.Aux dires du directeur de l’Eni, Simon Bamikolé, des dispositions sont déjà prises pour que les apprenants boursiers entrent en possession de leurdû. Il a fait savoir que le retard des bourses ne dépend ni de lui, ni de son administration. «Nous servons seulement de canal de transmission des bourses entre l’Etat et les bénéficiaires», a-t-il précisé. Abordant la question des cours qui finissent à des heures tardives, celui-ci a expliqué que ce sont des dispositions qui ont été prises par l’administration afin que les apprenants puissent rattraper le temps perdu et être au pas par rapport au programme. Toutefois, a-t-il fait savoir, « le conseil s’est réuni ce matin (hier ndlr) et a décidé que les classes prendront fin désormais à 18heures au lieu de 19 heures». Parlant du parking pour engins, le directeur Simon Bamikolé va dire qu’il existe bel et bien un parking pour le centre mais que pour l’instant, il est occupé par les matériaux, matériels et certains meubles des prestataires qui interviennent dans la construction des dortoirs pour les apprenants boursiers. Il a néanmoins signalé que dans l’immédiat, un autre emplacement sera trouvé pour servir de parking en attendant que les travaux de construction des dortoirs ne finissent et que le véritable parking soit mis à la disposition des apprenants.

Des sources proches de ces élèves-maîtres, on apprend que les cours reprendront ce matin.

Kola PAQUI       

Matin Libre

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE