Séminaire parlementaire sur l’économie numérique au Benin: La Francophonie accompagne le Parlement...

Séminaire parlementaire sur l’économie numérique au Benin: La Francophonie accompagne le Parlement du Bénin pour adopter des cyber-législations favorables à l’entrepreunariat numérique

0
PARTAGER

Comment voter des lois pour accompagner le développement de l’économie numérique au Bénin ? Cette question fera l’objet du séminaire parlementaire qui aura lieu à Grand-Popo du 06 au 07 octobre 2016, avec le soutien de l’Organisation internationale de la Francophonie.
En effet, selon Eric ADJA, Directeur Adjoint de la Francophonie économique et numérique, chargé de la supervision de ce séminaire au siège de l’OIF à Paris, l’objectif général est de sensibiliser les députés de l’Assemblée nationale du Bénin sur les enjeux et défis des cyberlégislations pour le développement de l’économie numérique. Plus spécifiquement, l’atelier vise à :
- ​renforcer la compréhension par les députés béninois des enjeux de l’économie numérique en général et du programme numérique du Gouvernement eNNOV Bénin 2021 en particulier ;
- sensibiliser les députés aux enjeux de l’entreprenariat dans le numérique ;
- renforcer les compétences des députés sur l’adoption d’un cadre législatif favorable à la création et au développement des entreprises par les femmes et les jeunes dans le secteur de l’économie numérique.

D’après Eric ADJA, le président de l’Assemblée nationale, Me Adrien HOUNGBEDJI a rencontré la Secrétaire générale de la Francophonie, Mme Michaëlle JEAN le 15 juin 2016. Au cours de cette audience, l’OIF a confirmé son appui à l’adoption d’un code du numérique en vue de favoriser le développement de l’innovation numérique au Bénin et de partager cet exemple avec d’autres pays francophones. Il s’agit ainsi, de renforcer les compétences des parlementaires dans ce secteur émergent pour leur permettre de donner aux gouvernements les moyens législatifs et budgétaires pour la réalisation de programmes de développement de l’économie numérique, conformément à la stratégie numérique de la francophonie adoptée par les Chefs d’États au Sommet de Kinshasa en 2012.

Toujours selon Eric ADJA, cette démarche s’inscrit dans le cadre du deuxième volet du programme de l’OIF sur l’entrepreneuriat des jeunes et des femmes, notamment la mise en place ou la consolidation d’un environnement institutionnel, juridique et financier favorable à la création et au développement d’entreprises dans les pays cibles. Plus précisément, il s’agit de d’appuyer le Bénin dans l’optimisation ou l’adoption d’un cadre juridique et normatif applicable à la création d’entreprise par les femmes et les jeunes et à la formalisation des activités économiques dans le secteur du numérique.
L’économie numérique étant reconnue aujourd’hui comme un vecteur de croissance, de productivité et de compétitivité des entreprises et des pays, quelles contributions le Parlement peut-il apporter pour favoriser le développement de ce secteur qui impacte tous les secteurs de la vie sociale, culturelle et économique ? La réponse à cette interrogation suppose que les parlementaires sont imprégnés des enjeux et défis de la nouvelle économique. Il convient également que ces derniers soient en mesure de prendre des textes législatifs qui puissent être mis en œuvre efficacement.
Cet important séminaire tend à apporter une réponse à ces préoccupations centrales. Il s’agit d’une initiative louable, dont les parlementaires en particulier et le Bénin en général, notamment l’écosystème numérique pourra largement bénéficier.

Paul TONON

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE