Séminaire Afrique et Liberté 2016:Cotonou 07au 09 août 2016

Séminaire Afrique et Liberté 2016:Cotonou 07au 09 août 2016

0
PARTAGER

La liberté : antidote à l’extrémisme violent

Partout en Afrique, le drapeau de « l’extrémisme violent » est désormais brandi sans complexe. Tous les pays africains, à différents degrés, sont touchés par ce fléau, et des dizaines de milliers de personnes en sont déjà mortes, sans parler des dégâts économiques. Presque quotidiennement, l’actualité nous plonge dans la désolation et le deuil du fait de la multiplicité et de la barbarie des actes de violences terroristes.

7ème édition du séminaire Afrique & Liberté : idées et action

La participation des jeunes à ces actes terroristes est une tendance qui ne peut que nous interpeler. Toutefois, si les jeunes représentent un vivier de recrutement des groupes extrémistes violents, ils sont en même temps les victimes de ces groupes. Dès lors, il devient urgent de comprendre les facteurs qui mènent d’abord à leur radicalisation menant ensuite à leur engagement dans des actes de violence. Et c’est la un objectif primordial de ce séminaire, à savoir jeter les bases d’une réflexion profonde sur les racines de l’extrémisme violent, afin d’identifier les meilleurs leviers susceptibles d’offrir une prévention efficace de ce fléau.

Sans occulter la responsabilité individuelle de chaque jeune, force est de reconnaitre que l’on ne nait pas terroriste, mais on le devient en réaction à un certain environnement hostile. Les groupes extrémistes violents ne peuvent prospérer et diffuser leurs idéologiques toxiques que dans un contexte de frustration, d’exclusion politique et économique et de crise politique, économique et sociale. Autrement dit, l’extrémisme violent ne peut « pousser » que dans un terreau de répression idéologique, politique ou économique. La réhabilitation donc des libertés politique et économique avec leurs pendants de responsabilité est le meilleur antidote à l’extrémisme violent.

Ayant la conviction que les jeunes représentent l’espoir et non pas un danger, nous pensons qu’il faudrait lesencourager à reprendre à leur compte les causes de la paix, de la diversité et du respect mutuel, pour qu’ils contribuent à la lutte contre l’extrémisme violent au lieu de l’alimenter. Cela passe par des jeunes qui sont libres et responsables. Malheureusement, les jeunes sont souvent traités comme la cible passive des campagnes contre l’extrémisme violent. Au contraire, il faudrait les faire participer à l’élaboration des actions de lutte et les laisser prendre l’initiative d’appliquer leurs stratégies.

C’est dans ce sens que s’inscrit le séminaire Libreafrique dont l’objectif est de développer les capacités des jeunes à combattre l’injustice et non pas les personnes. En effet, à travers des ateliers interactifs, les intervenants échangeront avec les participants sur les meilleures approches et moyens pour prévenir l’extrémisme violent. Il s’agit aussi de doter ces jeunes d’idées, et d’outils idoines pour devenir non seulement une force de résistance et d’orientation auprès de leurs compères, mais aussi une force de proposition auprès des décideurs. En effet, à travers ce séminaire, nous espérons voir chacun des participants devenir un ambassadeur de paix dans sa famille, dans son organisation, et sa communauté, en relayant les enseignements dispensés, mais aussi en prenant des initiatives auprès des décideurs et responsables locaux pour constituer des remparts contre la propagation de l’extrémisme violent.

En ce sens, et dans le cadre de son engagement pour la promotion de la liberté, comme antidote de l’extrémisme violent, le projet francophone de la fondation ATLAS, www.libreafrique.org en partenariat avec Audace Afrique Institut, part en tournée africaine dans 6 pays d’Afrique (Burkina Faso, Benin, Côte d’Ivoire, Mali, Sénégal, Maroc), avec la généreuse participation de la Fondation Atlas pour la recherche économique et de la Fondation Smith Family.

Fort du succès des six éditions précédentes, le projet www.libreafrique.org et Audace Institut Afrique invitent toutes les forces vives à participer à ces séminaires destinés à relever le défi de l’extrémisme violent qui gangrène aujourd’hui les sociétés africaines.

Les séminaires sont ouverts : aux étudiants (Bac+2 minimum), aux professionnels, aux journalistes et aux acteurs de la société civile. Le but de nos séminaires est de proposer à nos participants grâce à des intervenants de qualité, un regard alternatif sur l’extrémisme violent, mais aussi une nouvelle approche pour aborder ce fléau. Le séminaire sera pluridisciplinaire en mobilisant des approches philosophiques, juristes, politiques et économiques.

Pendant ce séminaire, les participants prendront part à un atelier pour se former à la rédaction d’articles pour Libreafrique, grâce auquel ils seront à même de défendre les idées de la liberté, notamment comme antidote à l’extrémisme violent. Le séminaire se terminera avec un débat entre les participants sur une des controverses liées au thème de l’extrémisme violent pour qu’ils perfectionnent leurs aptitudes de plaidoyer dans ce domaine. Autant d’activités et d’échanges qui se dérouleront dans un cadre convivial et décontracté tout en étant rigoureux et sérieux. Au terme du séminaire, les participants se verront délivrer des attestations valorisant leurs contributions à ce séminaire.

Les six séminaires se dérouleront selon le calendrier préliminaire suivant (pouvant être ajusté à la marge prochainement) :

Ouagadougou – Burkina Faso : 03-05 août 2016

Cotonou- Bénin : 07-09 août 2016

Abidjan – Côte d’Ivoire : 11-13 août 2016

Bamako – Mali : 14-16 août 2016

Dakar – Sénégal : 18-20 août 2016

Maroc : 24-26 Août 2016

Un bon niveau de français est requis à l’oral pour suivre et participer aux travaux.

La participation à nos séminaires est gratuite pour ceux dont la candidature sera retenue. Seuls les frais de transport sont à la charge des participants.

Le nombre de places étant limité, nous vous conseillons de remplir minutieusement les fiches d’inscription en fonction du lieu où vous souhaitez faire le séminaire.

Merci de renvoyer ces fiches d’inscription accompagnées d’un CV à l’adresse suivante au plus tard le 20 juin 2016 à 12h00 GMT :

[email protected]

Le programme des séminaires sera mis en ligne très prochainement.

http://www.libreafrique.org/SeminaireAfrique%2526Liberte-2016

Actu Bénin

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE