Sèmèrè: Accès à l’eau et construction de route comme priorités

Sèmèrè: Accès à l’eau et construction de route comme priorités

0
PARTAGER

En marge de sa visite à Sèmèrè, le président Patrice Talon a dévoilé aux populations un pan des réalisations prévues par le gouvernement à leur profit. Une réponse qui fait suite aux nombreuses doléances faites par le maire de Ouaké au nom de ses populations. Ce dernier avait en effet attiré l’attention du président de la République sur certaines difficultés liées aux voies d’accès, au marché, à l’assainissement…

«Bientôt sept mois et un peu plus que vous m’avez confié les rênes du pays. Vous n’avez pas encore vu grand-chose et je sais combien vous êtes impatients. Il me fallait à moi-même et à mon équipe, un peu de temps pour mettre en musique, organiser, définir avec intelligence et pertinence les actions à mener pour résoudre un par un les problèmes qui se posent à notre société », a répondu le président de la République, avant de dévoiler ses priorités. L’accès à l’eau potable, est la principale préoccupation, selon le chef de l’Etat. Son ambition, a-t-il signifié, c’est de faire en sorte qu’à l’horizon 2020, le problème d’accès à l’eau potable soit définitivement résolu dans la localité et dans le pays en général. Cette proposition, insiste-t-il, relève de ses ambitions pour le pays, loin de tout engagement démagogique et propagandiste. « Nous avons décidé de régler, par nos propres forces et par les moyens que nous allons mobiliser auprès de nos partenaires, le problème d’eau en apportant l’eau à tous les Béninois avant la fin du mandat », promet le président Patrice Talon. Le gouvernement, poursuit-il, n’a pas la prétention de régler tous les problèmes du pays en cinq ans. Mais des priorités ont été définies « au regard des moyens dont nous disposons et que nous pouvons mobiliser pour faire face à certains de ces problèmes», apaise-t-il. Au sujet des voies d’accès, le chef de l’Etat reconnaît qu’en cinq ans, il n’est pas en mesure de satisfaire toutes les demandes, mais reste convaincu que celles retenues comme essentielles seront réalisées. Aussi, s’est-il engagé à faire en sorte que toutes les voies soient pratiques.

La route de la paix !

Une route de la paix ! C’est ce que le président de la République se propose d’offrir aux populations de la localité de Sèmèrè, pour graver dans les esprits, l’unité retrouvée par la communauté musulmane de cette localité après la longue et fratricide crise qui a opposé deux ailes rivales. La voie qui donne accès à la localité, jusque-là en terre rouge, sera bitumée, promet le chef de l’Etat suite à la doléance formulée par le maire de la commune de Ouaké qui a insisté sur l’importance de ce tronçon d’une quarantaine de kilomètres aussi bien pour les populations de Sèmèrè que pour celles des localités voisines. « Nous n’avions pas encore planifié dans notre plan de bitumer la route qui vient à Sèmèrè. Mais comme je suis venu ici aujourd’hui, un grand jour, et qu’il vous tient tant à cœur que venir à Sèmèrè ne soulève plus la poussière, alors je vais décider tout seul, alors que je n’ai pas tenu de séances avec les ministres, d’inscrire votre doléance », a déclaré le président Patrice Talon. « Cette route on va l’appeler la route de la paix… Mon arrivée à Sèmèrè ouvre la voie d’une amitié profonde qui s’établira entre vous et moi », a-t-il poursuivi. Cette annonce a été accueillie avec enthousiasme par les populations, les sages, notables et dignitaires de Ouaké qui l’ont accompagnée de leurs bons vœux et prières.

J.F.M

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE