Sécurité de l’espace maritime du Golfe de Guinée : les pays membres...

Sécurité de l’espace maritime du Golfe de Guinée : les pays membres en formation à Abidjan

1
PARTAGER

Après quatre années, le projet Routes Maritimes Critiques dans le Golfe de Guinée (CRIMGO) dont la mise oeuvre a sollicité Expertise France s’est achevé à l’occasion d’une cérémonie solennelle de clôture ce jeudi 20 Octobre 2016 dans l’enceinte de l’Académie Régionale des Sciences et Techniques de la Mer (ARSTM) à Abidjan.

Cette cérémonie doublée de remise des diplômes des stagiaires qui ont participé à la dernière session de formation CRIMGO (24 Août au 20 Octobre) à l’Institut de Sécurité Maritime Interrégionale (ISMI) a été le lieu pour les pays concernés de féliciter les initiateurs du projet CRIMGO tout en émettant des doléances pour la sécurité et la sûreté maritimes dans le Golfe Guinée.

Les phénomènes de pirateries, de pêches illégales, de trafics illégaux en sommes, de violations d’espaces maritimes sont réels dans le Golfe de Guinée actuellement. Aussi, les moyens de luttes déployés par les différents États membres ne cessent-ils d’être contournés nonobstant les ’’grandes’’ stratégies militaires maritimes qui longent tout le Golfe de Guinée.

Le projet CRIMGO initié par l’Union Européenne d’un coût global de 4 millions d’euros vise à doter les pays membres de l’Organisation Maritime de l’Afrique de l’Ouest et du Centre d’une véritable politique maritime régionale et en particulier, d’une formation et de moyens adéquats, contribuant ainsi à aider les gouvernants des États membres à tendre les principales voies maritimes sûres. À cela l’on pourrait ajouter l’adoption de la Charte contraignante sur la Sécurité et la Sûreté Maritimes par le Sommet Extraordinaire de l’Union Africaine qui s’est tenu récemment à Lomé au Togo.

Cette session de formation a été marquée par la remise des diplômes aux participants qui représentaient leurs différents États. Représentant le ministre des affaires étrangères, Kouadio Kouakou Mathurin a félicité les initiateurs avant de s’adresser aux récipiendaires en ces termes ’’ c’est le moment plus que jamais de mutualiser nos efforts, nos expériences et nos compétences respectives pour contribuer efficacement à l’amélioration de la sécurité et à rendre plus sûres, les principales routes maritimes ’’.
Cette cérémonie a été l’occasion de réunir les différentes acteurs et partenaires du projet afin de célébrer ensemble ces quatre années de coopération régionale en matière de sécurité et de sûreté maritime en soutien au processus de Yaoundé.
En amont de cette cérémonie une présentation accompagnée d’une visite de l’ISMI et l’ARSTM ont également été proposées. Il a s’agit en effet d’une des universités partenaires du projet CRIMGO aux côtés de la Régionale Maritime University basée à Accra.

C.K

aCotonou

Commentaires

commentaires

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE