Retard dans le démarrage de la commémoration de la JMP à Kétou:...

Retard dans le démarrage de la commémoration de la JMP à Kétou: Bio Tchané rappelle à l’ordre le comité d’organisation

0
PARTAGER

Le Bénin a célébré, à l’instar des pays du monde entier, l’édition 2016 de la journée mondiale de la population hier, lundi 11 juillet. Les manifestations officielles de ladite journée ont eu lieu à Kétou , sous la présidence du ministre d’État chargé du plan et du développement, Abdoulaye Bio Tchané.

Porter un intérêt particulier à l’adolescente comme l’indique le thème retenu cette année : « investir dans les adolescentes». C’est ce qu’a demandé le ministre d’État chargé du plan et du développement, Abdoulaye Bio Tchané aux populations de Kétou en particulier et du Bénin en général, lors de la commémoration de l’édition 2016 de la journée mondiale de la population.

Dans son allocution, il a expliqué que le thème retenu cette année « signifie qu’il faut prendre en charge l’instruction, la santé et le respect des droits de la jeune fille future mère ». Il a aussi insisté sur l’utilisation des méthodes contraceptives puis mis l’accent sur le fait que « l’instruction des filles selon la banque mondiale permet d’accroitre leur potentiel de revenu personnel et de contribuer à la réduction de la pauvreté puisque la femme réinvestit 90% de son revenu dans la famille». Aujourd’hui, a-t-il rappelé, « les pays émergents sont ceux qui, à partir de la révolution contraceptive, ont réussi à baisser la demande sociale et à accroître le PIB par tête d’habitant ». Il a ensuite rappelé que le Bénin ayant élaboré et adopté des textes qui protègent la jeune fille contre les violences sexuelles, doit éliminer voire bannir le mariage précoce et forcé des adolescentes et au besoin, réprimer légalement ou socialement toutes les personnes impliquées dans cette pratique. Pour finir, le Ministre d’Etat a rassuré que la prise en charge de la situation des adolescentes sera d’une grande utilité pour le développement du Bénin. Et pour cela, il a invité les partenaires du gouvernement béninois qui interviennent dans le domaine de la population à s’impliquer davantage à ses côtés. Dans leur allocution, le coordonnateur du programme d’appui à la santé maternelle et infantile (PASMI), le représentant du système des nations unies Soumaïla Koulibali et le Préfet du Plateau, Valère Sètonnougbo Adéchina, ont invité les populations à investir massivement dans l’avenir des adolescentes en particulier et celui des jeunes en général. Ils ont par ailleurs, souhaité que parents, amis et décideurs à divers niveau, passent à l’action pour permettre aux adolescentes de faire le choix de vie responsable. A l’issue de la cérémonie, l’orphelinat de Kétou, les couturières, les coiffeuses et les 21 premières filles des établissements secondaires de la commune ont reçu respectivement des matelas, des matériels de coutures et de coiffures et des kits scolaires des responsables du programme d’appui à la santé maternelle et infantile (PASMI).

Encore des abonnés au retard à l’heure de la rupture !

La célébration de la journée mondiale de la population a eu lieu le lundi 11 juillet 2016, à Kétou. Si pour la cérémonie proprement dite, rien n’est à reprocher, il y a en tout de même à dire sur les moments qui ont précédé son lancement. En effet, il y a eu beaucoup de retards au point de faire attendre les personnalités pour au moins une heure. Or, on est dans une période où il faut penser à rompre les anciennes habitudes comme le retard. Et c’est d’ailleurs pour montrer l’exemple que le ministre d’Etat, Abdoulaye Bio Tchané, annoncé pour présider la séance à tout mis en œuvre pour se retrouver sur les lieux au petit matin conformément au programme préétabli. Ceci dans le but de vite lancer la cérémonie et permettre aux uns et aux autres de disposer du temps nécessaire pour bien participer aux activités programmées pour la célébration et vaquer à d’autres occupations. Mais, c’était sans compter avec le virus du retard qui vit encore avec certains Béninois dont ceux du comité d’organisation de cette édition de la journée mondiale de la population. Si non, comment comprendre que c’est à l’arrivée du ministre d’Etat qu’ils se sont mis à courir de gauche à droite pour finir d’apprêter le site qui a accueilli les manifestations ? Il est alors clair qu’il faut qu’on mette les bouchés double pour que le retard dans les activités, cessent. Cela participera du développement du Bénin.

Anselme HOUENOUKPO

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE