Respect des droits humains:Amnesty international appelle à la signature du manifeste

Respect des droits humains:Amnesty international appelle à la signature du manifeste

0
PARTAGER

Le Prochain Président de la République du Bénin devra s’engager à respecter les droits humains. Amnesty international et le réseau des Ong de défense des droits humains (Rodh) ont conçu un manifeste que chacun des 33 candidats devra signer.
Il doit s’engager à ne pas restreindre les droits et libertés des Béninois, une fois au pouvoir. Amnesty International et le Rodh veulent opposer au prochain président, sa signature.

Ce manifeste comporte 10 engagements qui sont en fait, la consécration des droits fondamentaux des citoyens dans un Etat de droit. La liberté d’expression, d’association, de manifestation, la criminalisation de la torture et bien d’autres droits consacrés y sont contenus. Selon le manifeste, le prochain président devra, par exemple, s’assurer que les dispositions du code pénal qui maintient encore la peine capitale dans la législation nationale soient abrogées et que les peines des 14 détenus à Missérété soient commuées. Autant de gages que réclament ces institutions de défense de droit de l’homme à celui qui sera l’élu légitime du Bénin. Pour le Directeur de Amesty International Bénin Fidèle Kikan, ce manifeste vise fondamentalement à favoriser et protéger l’espace civique et la défense des droits humains au Bénin. Avec ce manifeste, Amnesty international et le Rodh devront rencontrer chacun des 33 candidats. Le Président du Rodh, Joseph Glèlè Akpokpo, a insisté sur l’action de plaidoyer qui devra accompagner cette vaste campagne de sensibilisation pour la consécration des droits humains les prochaines années.

HA

Actu Bénin

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE