Reprise annoncée des concours de 2015 annulés : Lokossou plaide pour la...

Reprise annoncée des concours de 2015 annulés : Lokossou plaide pour la prise en compte de tous les candidats

4
PARTAGER

Le Gouvernement a décidé de l’annulation des concours de 2015 organisés au profit du Ministère de l’économie et des finances sous l’ancien régime. C’est l’une des décisions issues du dernier conseil des Ministres en date du 07 juillet dernier. Cette décision est diversement appréciée dans l’opinion nationale. Si certains qualifient cette décision de salutaire, d’autres par contre pensent qu’il ne revenait pas au Gouvernement d’annuler un concours. Mais ce qui inquiète plus d’un est l’exclusion de certaines victimes notamment des candidats qui auraient participé à des fraudes dans ce concours. En effet, le Conseil des ministres a décidé également d’exclure de la liste des candidats à concourir les candidats qui ont participé à des fraudes lors du concours de 2015. Cette décision du Gouvernement n’est pas du goût du Secrétaire général de la Confédération des Syndicats Autonomes du Bénin (Csa-Bénin), Dieudonné Lokossou. Même s’il salue cette décision prise par le Gouvernement, il regrette tout de même l’exclusion de certaines victimes dans le prochain concours que l’Etat entend organiser à l’intention des candidats ayant pris part aux concours annulés. Il trouve cette décision un peu sévère et pense que le Gouvernement devrait donner la même chance à tous les candidats à partir du moment où ils veulent réorganiser le concours. «…Dire que ceux qui ont participé à la fraude, ils ne sont plus autorisés à concourir. Je trouve ça un peu sévère. A partir du moment où on doit réorganiser les concours, il faudrait donner la même chance à tout le monde», a laissé entendre le Syndicaliste Dieudonné Lokossou. Outre ces deux décisions, le Conseil a décidé aussi de confier la reprise et l’organisation de ces concours à la Direction de l’Office du BAC et la Direction des Examens et Concours ; de l’exemption des candidats admis à concourir à de nouveau droit d’inscription; du limogeage des agents de l’Etat responsables des 23 défaillances et irrégularités relevés dans l’organisation des concours incriminés. Aussi, des procédures disciplinaires de même que les procédures judiciaires sont prévues à l’encontre des mis en cause.

Benn MICHODIGN

aCotonou

Commentaires

commentaires

4 COMMENTAIRES

  1. Decision courageuse et salutaire. Nous ne devons pas continuer à embaucher des têtes vides dans notre administration. Bon vent au gouvernement de la rupture.

  2. Bonne dcision mais mon avis on peut les laisser composer pour s’assurer de leur niveau rel. Si dans le lot des admis, on a aucun de ces noms l on applique la loi eux tous.

  3. Une très belle décision louable et salutaire. Pourquoi ne pas les laisser compétir aux prochain concours? Car a mon humble envie et pauvre expérience le Gouvernement actuel et le garde des sceaux peuvent sanctionner les Fraudeurs et Associés afin de prendre des mesures adéquates pour la réorganisation de ces concours. Vous ne pouvez pas imager ce que cela fait d’être chômeurs. Que le Gouvernement les sanctionne afin qu’il prennent part aux différents concours. Là on s’assurera de leurs bagages Intellectuels

LAISSER UN COMMENTAIRE