Rentrée académique 2016-2017 : L’école béninoise rouvre ses portes sur fond de...

Rentrée académique 2016-2017 : L’école béninoise rouvre ses portes sur fond de menaces

0
PARTAGER

(Des enseignants Ace tiennent un sit-in couché ce jour)
C’est officiel désormais ! Les établissements scolaires rouvriront leurs portes sur tout le territoire national pour le compte de la rentrée académique 2016-2017 à partir de ce lundi, 03 octobre 2016.

Après près de trois mois de vacances, apprenants et enseignants reprennent donc le chemin des classes ce jour. Et ceci pour une nouvelle année scolaire qui, malheureusement, n’est pas à l’abri des menaces de débrayages susceptibles d’entraver la bonne marche des activités pédagogiques. Certes,des mesures subséquentes ont été prises par le gouvernement pour garantir une reprise apaisée des classes mais certains principaux points de revendications des enseignants restent toujours sans satisfaction. Des responsables syndicaux de la Confédération syndicale des travailleurs du Bénin (Cstb) au Collectif des enseignants Ace sans oublier le Front d’action des syndicats de l’éducation, la menace de boycott est brandie pour contraindre le gouvernement à donner une suite favorable à leur plateforme revendicative. Si pour le Front, les questions liées à la motivation des enseignants, la mise en œuvre des statuts particuliers, la sédentarisation des vacataires constituent des préalables à une reprise apaisée des classes, les enseignants contractuels de la promotion 2008, ayant obtenu des diplômes professionnels "à titre payant", exigent la reconnaissance de leurs diplômes professionnels. Mécontents de la passivité dont fait preuve le gouvernement dans la satisfaction de  leur plateforme revendicative, ces derniers ont décidé de tenir un sit-in couché, à partir de 15 heures ce lundi 03 octobre 2016 jusqu’au 04 octobre 2016 au ministère de l’enseignement secondaire. Une menace de paralysie générale des activités est également projetée par ces derniers.La première rentrée académique sous l’ère de la Rupture pourrait connaitre de sérieuses perturbations si rien n’est fait pour donner gain de cause aux acteurs du secteur éducatif.

Aziz BADAROU

Les subventions déjà disponibles

Le Directeur de cabinet du ministère des Enseignements maternel et primaire Dèwanou Avodagbé, était de passage sur l’émission Zone franche de de Canal 3 hier dimanche 2 octobre 2016. Il a saisi l’occasion pour annoncer le déblocage d’une partie des subventions accordées aux établissements publics dans le cadre de l’application de la mesure de la gratuité de l’enseignement primaire. A l’en croire, ces fonds sont déjà disponibles et il invite les Chefs d’établissements à se rendre dès ce lundi 3 octobre 2016, pour en constater l’effectivité. Des mesures ont été prises pour un suivi rigoureux et une gestion efficiente de ces subventions, a rassuré le directeur de cabinet.

Thomas Azanmasso


Matin Libre

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE