Renforcement de la mission de sécurité:La Gendarmerie sous-tutelle du Ministère de l’intérieur

Renforcement de la mission de sécurité:La Gendarmerie sous-tutelle du Ministère de l’intérieur

2
PARTAGER

Les réformes annoncées au profit des forces de sécurité et de défense prennent déjà corps à travers la mise sous tutelle du ministère de l’Intérieur et de la sécurité publique, des gendarmes.
Le gouvernement vient de mettre à la disposition du ministère de l’Intérieur et de la sécurité publique, la Direction générale de la Gendarmerie nationale, pour emploi en vue de renforcer la mission de sécurisation des personnes et des biens. Telle est la teneur du décret N° 2016-584 du 16 septembre 2016. En conséquence, la gendarmerie nationale participera désormais activement aux côtés de la Police nationale aux opérations de paix, de sécurisation et de maintien de l’ordre. Il est clair que face aux nouveaux défis de la sécurité et au regard de la pratique sous d’autre cieux, les deux forces sont appelées à cohabiter, à être déployées sur les théâtres de tension et surtout à travailler en symbiose pour venir à bout des malfrats qui sèment la terreur au sein des populations. On voit déjà des images, où policiers et militaires (gendarmes et autres) sont côte à côte dans des équipes de patrouille. Ils étaient désignés à ces missions par chacune de leur administration. Mais les choses ne se passeront plus comme avant. En étant désormais sous la tutelle du ministre de l’Intérieur et de la sécurité publique, la Gendarmerie prendra des instructions auprès de celui-ci, au même titre que la police nationale. Cependant, elle reste une force militaire qui répond du ministre de la Défense nationale, qui a compétence pour recruter et redéployer ses agents. Il n’est pas exclu qu’en début d’expérience quelques couacs se glissent dans la gestion disciples de Ste Géneviève.

AT

aCotonou

Commentaires

commentaires

2 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE