Remise en vigueur des décrets valorisant les statuts des forces de sécurité...

Remise en vigueur des décrets valorisant les statuts des forces de sécurité : Talon donne raison à Yayi

0
PARTAGER

Six (06) mois après avoir été suspendus, plusieurs décrets redéfinissant les statuts des forces de sécurité ont été remis en vigueur. Face à la situation socio-économique, le Chef de l’Etat n’avait pas d’autres options. Mieux, il reconnait certains efforts réalisés par Yayi Boni.

Tous les décrets signés par l’ancien président Yayi un  peu avant son départ et suspendus par Talon, n’étaient pas futiles. Le Chef de l’Etat en a donné la preuve en remettant en vigueur trois de ces décisions à travers le décret n°2016-618 du 07 octobre 2016.  Il  s’agit du décret  n°2016-128 du 17 mars 2016 portant  statuts particuliers des corps des personnels de l’Administration des douanes et droits indirects, du décret n°2016-129 du 17 mars 2016 portant règlement de service de l’Administration des douanes  et du décret n°2016-130 du 17 mars 2016 portantrèglement de service à la police nationale. En avril dernier, Patrice Talon a suspendu lesdits décrets les qualifiant de fantaisistes. Mais six mois après, il est revenu sur sa décision et confirme la bonne  foi de Yayi Boni. Le Chef de l’Etat  était allé vite en besogne en prenant ces décisions très critiquées à l’époque dans le rang des forces de sécurité. Contrairement aux raisons évoquées par le gouvernement de la Rupture, c’est un long processus fait de profondes réflexions qui a abouti à la prise de ces décrets. Aujourd’hui, la situation socio-économique est invivable. Et il fallait trouver les meilleures solutions pour parer au danger. Le Bénin fait face depuis peu à la baisse des recettes douanières. Certes la crise économique secouant le voisin de l’est reste la raison majeure des mauvais résultats accumulés ces derniers mois. Seulement, le gouvernement peut remobiliser les disciples de Saint Matthieu démotivés afin  qu’ils occupent davantage le terrain. En remettant en vigueur le décret restructurant leurs statuts, Talon n’a qu’un seul objectif : obtenir de meilleurs résultats dans les régies financières pour mettre en œuvre sa politique économique. Le décret portant règlement de service à la police nationale a des objectifs similaires. Ça grogne  dans le rang des fonctionnaires de police. Ils doivent assurer la sécurité des citoyens alors qu’ils font partie des fonctionnaires les plus mal entretenus par la République. Ils ont le moral à zéro et assument difficilement leurs missions. « Le caractère obsolète des moyens ne fait que souligner  l’inefficacité de la gestion  de la sécurité, de même que le manque de motivation des personnels découragés par les difficultés de carrière, les mauvaises conditions de travail et les maigres salaires », avait relevé la Croix du Bénin dans une enquête publiée le 16 septembre 2016 pour confirmer le triste constat. Talon veut désormais agir. Après avoir improvisé pendant longtemps, le gouvernement de la Rupture a dû faire recours à la proposition faite par Yayi Boni ;une solution appréciée puisque décidée de commun accord avec les hauts gradés de la Police nationale. Comme quoi  Yayi avait tracé le chemin à son successeur.  

Mike MAHOUNA


Matin Libre

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE