Reboisement parcellaire de la forêt classée de Pahou : La Sgb, pour...

Reboisement parcellaire de la forêt classée de Pahou : La Sgb, pour un environnement vert au service du peuple

0
PARTAGER

Dans le cadre de son activité annuelle de reboisement, la banque Société générale Bénin (Sgb) était samedi 09 juillet 2016 à Pahou. De concert avec l’administration forestière à travers la Cellule technique d’aménagement forestier (Ctaf), elle a mis sur terre des plants d'acacia. L’objectif, aux dires du Directeur général Laurent Mortreuil, est d’insuffler une dynamique de reconstitution partielle de la forêt classée de Pahou.

Les actions citoyennes comme le reboisement ont une importance capitale au sein du groupe Société générale Bénin (Sgb). Depuis cinq ans, il s'est, en effet, engagé dans la protection de l'environnement. Convaincu qu’on ne saurait parler d’avenir pour la finance, sans un bien-être social. C'est du moins, ce qui ressort du propos du Dg de la Sgb, Laurent Mortreuil. Pour lui, la protection de l’environnement est l’un des enjeux majeurs du XXIème siècle.  A la conférence de Rio + 20, les chefs d’Etat et de gouvernement ont réaffirmé qu’il faut promouvoir une gestion intégrée et durable des ressources naturelles et des écosystèmes qui contribuent, entre autres, au développement économique, social et humain sans méconnaître la protection, la régénération. La Sgb, poursuit-il, en décidant de reboiser à titre expérimental deux hectares de terre par l’acacia auriculiformis, entend insuffler  une dynamique de reconstitution partielle de la forêt classée de Pahou dont la grande biodiversité est une source de vie, de richesse et de prospérité pour les populations riveraines et pour l’écosystème régional. Honorée par cet acte, Laetia Houndelo Attindebakou, représentant le chef d'inspection forestière de l'Atlantique-Littoral, va dire toute sa reconnaissance. A l'entendre, il dénote de l'importance que la Sgb accorde à l'environnement. Pour l'officier ingénieur des eaux et forêts, chef de la Cellule technique d'aménagement forestier, Alphonse Ola Ogouvidé, le domaine de Pahou a été constitué en ‘‘périmètre de reboisement’’ par l’arrêté N° 833 SE du 18 Avril 1940. Par la suite, l’appellation ‘‘forêt classée’’ a le plus souvent été utilisée. Mais les financements mis à disposition pour mettre en valeur le site et pour qu’il participe convenablement à la protection de l'environnement se raréfie. Tout l’honneur revient donc, conclu-t-il, à la Société générale Bénin. L’exploitation de cette plantation est prévue d’ici six (06) années suivant les procédures de la cogestion Administration forestière et Comité inter-villageois de gestion.


Matin Libre

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE