Réalisation de la traversée urbaine de Parakou : Le financement bouclé, les...

Réalisation de la traversée urbaine de Parakou : Le financement bouclé, les travaux avancent, alerte à l’intox

1
PARTAGER

A vouloir chercher les poux chez une calvitie, on finit par y perdre son latin. La lumière ayant toujours, par essence, cette primeur de triompher des ténèbres. En effet, contrairement aux intoxications distillées ces derniers jours par la presse, et faisant état de ce que le financement du projet relatif à l’aménagement et au bitumage de la traversée urbaine de Parakou n’est pas bouclé, il existe des preuves tangibles qui démententles dires. Rien ne bloque le projet de réalisation des travaux. La vérité est qu’on ne peut interdire à un ‘’voyant’’ de se plaindre de cécité. On peut, à la limite, lui rappeler que,celuiqui n’a pas fait ses enquêtes, n’a pas droit à la parole.

De sources dignes de foi, les fonds destinés à ces travaux confiés à l’entreprise chinoise ‘’Sinohydro Corporation Limited’’, entreprise sélectionnée par les bailleurs de fonds que sont la Banque africaine de développement (Bad) et la Banque Ouest-africaine de développement (Boad), suite à un appel d’offres international, sont bien disponibles.D’après ces sources, pour le compte du projet, la Bad a déjà décaissé 3 à 5 milliards de F Cfa et la Boad 1,6 milliard de F Cfa. Les fonds auraient été directement virés dans le compte de la société chinoise et l’Etat béninois, sous l’ancien régime, à la date du 08 décembre 2015, aurait versé 1.964.793.389 F Cfa(quittance 007940-RGF) représentant une partie de sa contribution financière. Selonnos sources, les travaux du projet de la traversée urbaine de Parakou auraient été fractionnés en deux lots, placés sous le contrôle du Cira. Au  niveau du lot1, la Bad a contribué à hauteur de 46,48%, soit 9.230.715.098 F Cfa HT, la Boad à l’ordre de à 19.859.541.950 HT est de 24 mois. Pour le lot2 (construction d’une voie de contournement de 5,05 Km), la Bad apporte 55,34%, soit 5.304.577.984 F Cfa HT,la Boad41,16%, soit 3.945.000.000F Cfa HT, et le Bénin 3,5%, soit 60.453.695 F Cfa TTC. Au total, concluent nos sources, le délai d’exécution des travaux  évalués au total à 9.585.431.847 F Cfa HT est de 18 mois.

Le résumé ainsi fait, on peut alors sans risque de se tromper, affirmer que, le régime Yayi a tout mis en œuvre pour conduire à bon port le projet de l’aménagement et du bitumage de la traversée urbaine de Parakou. Rien ne devrait donc à priori bloquer l’ouvrage. Et si c’était le cas, le mal est à chercher ailleurs et la société chinoise devra répondre.Mais qu’on laisse cette piste pour s’en prendre au régime sortant, en affirmant qu’il n’a rien fait pour Parakou, dénote d’une mauvaise foi. L’intoxication est certes une formule qui fait recette. Mais,il n’en demeure pas moins que son revers est fort préjudiciable. Ceux qui versent donc dans cet exercice, comme le dit un adage populaire, doivent savoir prendre de la hauteur au risque de crever le plafond de la bassesse.

Cyrience KOUGNANDE

Matin Libre

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

1 COMMENTAIRE

  1. Au lieu d’éclairer la lanterne des populations, votre article a plutôt semé la confusion avec l’utilisation du conditionnel et les contradictions et confusions sur les montants des décaissements sans indications coût total des deux projets.

LAISSER UN COMMENTAIRE