« Quel leader pour le nouveau développement de l’Afrique ? » :...

« Quel leader pour le nouveau développement de l’Afrique ? » : « Open conscience » aborde son 3ème module de formation demain

0
PARTAGER

(Romaric Mouftaou échangera avec les jeunes à l’Uac)
L’Organisation « Open conscience » que préside Nadie Précieuse Sèmanou, aborde demain,  samedi 26 novembre 2016, le 3ème module de formation de son initiative « Moi, leader » à l’intention de la jeunesse. L’événement a lieu à  Obama Center dans l’enceinte de l’Université d’Abomey-Calavi de 9 heures à 12 heures.  

« Quel leader pour le nouveau développement de l’Afrique ? ». C’est le thème qui sera développé au cours de ce 3e module de la série de formations  « Moi leader » qu’organise « Open conscience » depuis trois mois. En effet, « Moi leader »  a pour objectif de montrer aux jeunes ce qu’il faut faire, les astuces pour être un bon leader.     Pour ce faire, la présidente Nadie Précieuse Sèmanou  invite des personnes qui ont un parcours impressionnant, des modèles de leadership qui vont inspirer les jeunes, pour un partage d’expériences ou des success stories.     Ainsi, après le succès éclatant des deux premiers modules assurés d’une part par Tchatcha T (sur le Réseautage) , Djamila Idrissou Souler ( L’art de parler en public), et d’autre part André Dossa (Le  journalisme citoyen),  Amos Avocè (La clé de toutes les réussites),  Cédric Akérébourou (La confiance en soi), la présidente de « Open conscience », qui avait aussi entretenu les jeunes sur « L’engagement civique », renoue avec le 3ème module dont le communicateur principal est Romaric Mouftaou, fonctionnaire de l’Ambassade des Etats-Unis près le Bénin. Trois heures d’échanges nourris sur le type de leader pour le nouveau développement du continent africain, le rendez-vous est pris.
 

Créée  pendant la période des élections  de 2016 au Bénin « Open conscience », vise à éveiller  la conscience des jeunes béninois, africains et du monde en vue de faire d’eux des leaders engagés  pour le développement. Depuis sa création, l’organisation mène plusieurs actions de sensibilisation dont la première, axée sur les réseaux sociaux, avait pour but d’amener les jeunes à sortir voter. « Nous avons réalisé des capsules, des vidéos pour montrer la nécessité de sortir voter ; d’être engagé civiquement », a confié la présidente Nadie Précieuse Sèmanou,

Thomas AZANMASSO


Matin Libre

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE