Publication par la Bceao des comptes extérieurs du Bénin:Les statistiques qui confirment...

Publication par la Bceao des comptes extérieurs du Bénin:Les statistiques qui confirment l’échec de Yayi

0
PARTAGER

Les comptes extérieurs du Bénin édition 2014 étaient au centre d’une Journée de diffusion initiée par la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Bceao). La séance qui s’est tenue, hier jeudi 26 mai 2016, à Bénin Marina hôtel, a connu la participation d’une cinquantaine d’invités.

Fixer l’attention du public sur les défis et perspectives liés à l’évolution des échanges commerciaux au sein de l’Uemoa, tel est l’objectif poursuivi par la Bceao en initiant la 8ème édition de la Journée annuelle de diffusion des comptes extérieurs. Pour le Directeur national de la Bceao, c’est une occasion pour cette Institution financière de partager avec les acteurs économiques l’analyse des évolutions économiques et financières récentes ainsi que les perspectives des pays membres de l’Uemoa en termes de compétitivité. Egalement, cette Journée, a certifié Alain Komaclo, traduit la volonté des hautes autorités de la Bceao d’œuvrer résolument à l’amélioration continue de la qualité des statistiques produites dans les pays membres de l’Union. A sa suite, le représentant du ministre des Finances a remercié la Banque centrale pour cette initiative. Lançant les travaux, Servais Adjovi a fait savoir que la présentation des comptes extérieurs offre l’occasion d’apprécier les efforts déployés et les effets des décisions des acteurs économiques sur les performances macroéconomiques du Bénin. Il a, par ailleurs, émis le vœu que des propositions pertinentes émergent des échanges pour l’amélioration du compte courant en cohérence avec la croissance économique qu’ambitionne le Bénin. De l’exposé fait sur les comptes extérieurs du Bénin au titre de l’année 2014, on retient que les échanges se sont déroulés en cohérence avec a dynamique économique nationale qui s’est traduite par un taux de croissance économique de 6,5% contre 6,9% en 2013. Le solde global de la balance des paiements s’est ressenti de cet environnement en affichant un excédent de 175,1 milliards contre 99,1 milliards en 2013. La présentation a également mis en exergue l’aggravation du déficit structurel du compte courant, sous l’effet de la hausse des importations de produits alimentaires, de biens d’équipement et de produits énergétiques. Le déficit de la balance courante s’est ainsi creusé de 31,5% en s’établissant à 437,5 milliards contre 332,6 milliards en 2013.

Joël Samson Bossou

Actu Bénin

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE