Prudence, la route tue

Prudence, la route tue

0
PARTAGER

Par : Giscard AMOUSSOU

Ils sont fréquents, les accidents de la circulation ne ratent pas une seule journée sans faire parler d’eux. Pour la plupart de ces accidents, la cause reste l’excès de vitesse. Le manque de prudence tue chaque jour sur les routes. Jeunes, enfants ou vieillard, la route n’épargne personne. La seule solution reste la prudence. Comme l’on a tendance à le dire, prudence est mère de sureté. Aujourd’hui les jeunes pour la plupart victime de ces accidents semblent ignorer cette prescription de la vie. Malgré les photos des accidents et faits horribles publiés sur les réseaux sociaux, la prudence passe au second plan. En cette veille de la nouvelle année, il urge de faire une large sensibilisation pour que chaque citoyen ait le sens de la patience et adopte cette prudence à travers leur déplacement tant à moto qu’en véhicule. Prudence, la route tue. Elle tue chaque heure tant au Bénin qu’ailleurs. L’imprudence des jeunes devient de plus en plus une véritable préoccupation dans nos villes. Même si l’on a tendance à dire que seuls les jeunes qui pratiquent la cybercriminalité sont les plus imprudents sur la voie, il n’est pas un secret pour personne que la mort côtoie chacun au cours de son déplacement. L’heure n’est plus au bavardage ni au silence mais à une très grande sensibilisation pour appeler chaque citoyen à la prudence sur la route. L’ignorance des règles de la circulation est parfois à la base de certains accidents. Mais aujourd’hui la prudence doit être inculquée dans leur matière grise surtout la jeunesse qui abuse. En cette fin d’année, il est important qu’une large sensibilisation soit faite pour aider à réduire ces accidents de route qui surviennent quotidiennement. Les routes sont devenues des mouroirs pour les populations. Prudence donc pour finir l’année en paix. Nul n’est de trop pour les fêtes de fin d’année.

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE