Promotion et maintien de la paix dans le monde: Les œuvres de...

Promotion et maintien de la paix dans le monde: Les œuvres de développement comme nouveau chemin

0
PARTAGER

En prélude à la célébration de la Journée internationale de la paix au Bénin prévue pour ce jour, le Programme des Nations Unies pour le développement (Pnud) a organisé, mardi 20 septembre, à Cotonou, un point de presse. Siaka Coulibaly, coordonnateur résident du Système des Nations Unies au Bénin, avait à ses côtés, le professeur Albert Tévoédjrè, et Fatoumata Batoko Zossou, présidente de la Coalition nationale pour la paix. A l’occasion, l’accent a été mis sur l’apport des Objectifs de développement durable à la promotion de la paix.

Les Objectifs de développement durable conduisent à la paix. C’est la démonstration qu’ont tenté de faire le Programme des Nations Unies pour le développement (Pnud) et ses partenaires au cours du point de presse organisé en prélude à la célébration, ce jour 21 septembre, de la journée internationale de la paix.

Ce nouveau paradigme de la promotion de la paix par les œuvres de développement a été expliqué par le professeur Albert Tévoédjrè au cours du point de presse tenu en prélude à la célébration de la journée internationale de la paix au Bénin. A l’en croire, les Objectifs de développement durable sont le chemin véritable pour que les populations fassent l’apprentissage de la paix. Ainsi, a-t-il poursuivi, si les infrastructures socio-communautaires telles que les puits et les hôpitaux sont disponibles, il n’y a pas plus de raison que les populations se battent. Conscient de cette vérité, Albert Tévoédjrè a lancé depuis juin 2016 et pour un an, l’initiative par un autre chemin. Il s’agit d’une pétition pour recueillir le maximum de signatures afin de renforcer et coordonner de façon plus efficaces les mandats des structures internationales chargées du dialogue interreligieux et interculturel pour la paix et le développement.

Des prières

Pour sa part, Fatoumata Batoko Zossou, après avoir présenté la Coalition nationale pour la paix (Cnp) qu’elle préside, a levé un coin de voile sur les activités menées dans le cadre de la célébration de la journée internationale de la paix au Bénin. En dehors du présent point de presse, elle a mentionné des prières organisées aussi bien dans les églises que dans les mosquées et au niveau des dignitaires du culte endogène, des concerts de chants religieux. Et pour ce jour, a-t-elle annoncé, une conférence-débats aura lieu au palais des Congrès. Le thème de cette année, a-t-elle précisé, est intitulé « Les objectifs de développement durable, composante de la paix ». Pour mieux réussir la promotion de la paix, elle a dit compter sur la jeunesse qui doit prendre conscience de l’enjeu que la paix conditionne le développement.
C’est une relation d’interdépendance que Siaka Coulibaly, coordonnateur résident du Système des Nations Unies a perçue entre paix et développement. Car, a-t-il expliqué, sans la paix point de développement et sans développement point de paix. Les deux phénomènes sont interdépendants et se renforcent mutuellement. « Le thème de cette année vient souligner comment l’élimination de la pauvreté, la protection de la planète et la prospérité qui profite au grand nombre contribuent à l’harmonie dans le monde », a-t-il relevé. Il ne s’est, par ailleurs empêché de rappeler que les Odd comptent 17 points dont le 16e porte sur la paix, la justice et la mise en place d’institutions solides. « La paix est le fil rouge qui relie les 17 objectifs », a-t-il fait savoir pour montrer son importance dans le processus du développement?

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE