Promotion du dialogue interreligieux: Le Prof. Tévoédjrè plaide pour les droits des...

Promotion du dialogue interreligieux: Le Prof. Tévoédjrè plaide pour les droits des albinos

0
PARTAGER

C’est à la faveur d’une cérémonie fort simple, tenue le samedi 30 juillet 2016 à sa résidence privée à Porto-Novo, que le Frère Melchior, le professeur Albert Tévoédjrè, a convié une soixantaine d’albinos, membres de plusieurs associations de défense de leurs droits, à apporter leur pierre à l’édification d’un monde de paix par la promotion du dialogue interreligieux. « Cette rencontre est utile au pays et à notre civilisation humaine ». C’est par ces mots que le professeur Albert Tévoédjrèa commencé par souhaiter la bienvenue à ses hôtes. Il ne s’est pas attardé de rappelerà ses hôtes son engagementdans la lutte qu’il mène pour le dialogue interreligieux, à défendre les droits des albinos. « Nous avons demandé aux religions traditionnelles de proscrire les menaces contre les albinos ; elles ont promis de le faire », indique-t-il. Le Frère Melchior invite ensuite les soixante albinos présents à « porter le drapeau de l’intégration de tous dans le vivre-ensemble », en signant la pétition pour la paix par un autre chemin. La présidente de l’association Albi Universel,Carine Hounguè, au nom de ses pairs, a remercié le Frère Melchior pour cette rencontre qui fait suite à celle organisée le 18 juin 2016 à Guinkomey. Souhaitant une longue vie à ce dernier, elle lui a formulé une doléance principale. Celle de la création d’un centre Albert Tévoédjrè de dépistage du cancer de la peau. Présent à cette invitation du Frère Melchior, le roi de Sô-Ava et albinos, sa majesté AtcheffonAfokpevaji, a pour sa part rassuré le professeur de la pérennisation de son œuvre et de sa lutte pour la promotion d’un dialogue interreligieux et interculturel.En conclusion à ces courts échanges, le professeur Tévoédjrè a envoyé les albinos propager la bonne nouvelle de la culture du vivre-ensemble à toutes les cultures et à toutes les religions afin que la paix rayonne au Bénin, en Afrique et dans le monde.Cette rencontre qui s’est tenue à la veille de la célébration du cinquante-sixième anniversaire de l’accession du Bénin à la souveraineté internationale et marquée par le décès de l’ancien président de la République, Emile DerlinZinsou, a servi d’occasion pour le Frère Melchior d’honorer la mémoire de ce dernier. « Zinsou était un homme de bien ouvert. Il portait des valeurs de solidarité en héritage de ses parents », a-t-il confessé. Il a par la suite témoigné à l’assistance, tout le bien qu’il a su garder de l’homme.

Rastel DAN

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE