Promofruit reçoit un prêt de 200 millions pour la transformation de l’ananas...

Promofruit reçoit un prêt de 200 millions pour la transformation de l’ananas d’Allada

0
PARTAGER

De nouvelles perspectives s’ouvrent pour la filière ananas au Bénin. L’entreprise Promofruit spécialisée dans la transformation du pain de sucre cultivé à Allada a bénéficié d’un prêt de 200 millions de francs pour développer ses activités. La convention a été signée avec Oiko Crédit en présence du ministre de l’Agriculture et de celui de l’Industrie et du commerce.

Présente dans le secteur depuis plusieurs années, l’entreprise Promofruit mise en place par un groupe de producteurs vise deux objectifs, selon son directeur, Dieudonné Aladjodjo :

“Créer un marché d’écoulement rémunérateur pour l’ananas du Bénin à travers sa transformation sur place en jus vendu au Bénin et à l’international [et] appuyer les producteurs à optimiser leurs rendements à l’hectare et par ricochet leurs revenus”.

En collaborant avec le Centre international pour le développement des engrais (Ifdc), la société a pu mettre en pratique des méthodes respectueuses de l’environnement notamment l’utilisation de film plastique polyéthylène biodégradable. Cette technique a permis d’accroître le rendement à l’hectare et d’augmenter, par ailleurs, le revenu des producteurs.

Pour le représentant de Oiko Crédit, c’est ce modèle rassurant qui motive la structure à accorder le financement à Promofruit. A en croire Nicaise Tossou, ce premier prêt n’est qu’un début et l’entreprise devrait continuer à accorder du crédit à Promofruit.

Du côté du gouvernement, on assure que le soutien de l’exécutif ne va pas faire défaut. Pour Delphin Koudandé, ministre de l’Agriculture, Promofruit peut compter sur l’appui du ministère de l’Agriculture :

“Mon département ministériel de son côté, ne ménagera aucun effort pour accompagner ces producteurs dans leur effort de production puisque l’ananas fait partie des filières phares que le président Patrice Talon compte promouvoir durant son quinquennat”

Quant au ministre de l’Industrie et du commerce, il espère que le modèle de développement de Promofruit va servir d’exemple pour le développement d’autres filières agricoles au Bénin. “C’est l’un des modèles qu’il convient que nous puissions regarder de près et voir s’il ne conviendrait pas à d’autres spéculations dans notre pays”, a déclaré Lazare Séhouéto.

 

Maurice Thantan


ORTB

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE