Prévention et gestion des troubles à l’ordre public : Parakou dispose désormais...

Prévention et gestion des troubles à l’ordre public : Parakou dispose désormais d’une unité de CRS

0
PARTAGER

La Compagnie Républicaine de Sécurité (CRS) est désormais une réalité dans la commune de Parakou. La cérémonie d’installation de ladite compagnie a eu lieu samedi 13 février dernier dans la cour de la préfecture des départements duBorgou et de l’Alibori en présence du ministre de la fonction publique, du préfet et du maire de Parakou.

Prévention, gestion des troubles à l’ordre public et la sécurité des personnes et des biens dans les quatre départements du Septentrion, Borgou-Alibori et Atacora-Donga. Telle est la mission de cette unité qui vient de s’installer à Parakou. C’est une unité qui vient en renfort aux autres forces de défense et de sécurité qui sont déjà installées dans la commune de Parakou. C’est le ministre Yaya Aboubacar de la fonction publique qui a procédé à l’installation de la CRS à Parakou en lieu et place de son collègue de l’intérieur et de la sécurité publique empêché. Cette unité de la CRS sera basée dans la commune de Parakou mais son champ d’intervention va couvrir les départements Borgou-Alibori et Atacora-Donga. Revue de la troupe, la présentation du matériel par le Directeur général de la police nationale et diverses allocutions ont marqué la cérémonie d’installation.

Pour le ministre Aboubacar Yaya, la cérémonie d’installation est le couronnement de la volonté du Chef de l’Etat et de son gouvernement à assurer la quiétude et la sécurité des populations. L’installation de cette compagnie vient en renfort aux unités de sécurité qui existaient déjà et qui donnaient le meilleur d’elles-mêmes.

Le préfet des départements du Borgou-Alibori, Salamatou KORA, a laissé entendre que la CRS ne vient pas troubler les populations mais plutôt garantir leur sécurité. Pour elle, l’installation de la CRS ce samedi et l’incident qui s’est produit vendredi relatif à l’interdiction d’une manifestation politique à la place Bio Guéra n’est qu’une coïncidence malheureuse. La CRS Parakou était prévue pour être installée plus tôt.

A la suite du préfet, le maire KarimouSouradjou est allé dans le même sens que le ministre de la fonction publique. Il a reconnu que le Président Yayi Boni a le souci de la sécurité des populations. Pour preuve, il a octroyé 800 lampadaires à la ville de Parakou, lesquels lampadaires ont été implantés sur les artères de la 3ème ville à statut particulier de notre pays. Aussi, le maire a-t-il souhaité que d’autres infrastructures soient implantées à Parakou pour faire de la commune qu’il dirige un pôle convoité par les quatre départements du Nord.

Le DGPN a, quant à lui, rassuré les autorités de la ville de Parakou de disposer du minimum requis pour rendre opérationnelle la compagnie républicaine de Sécurité. Avec ses 120 agents, les véhicules de patrouille et l’engin anti émeute la CRS peut estimer avoir les ressources humaines et matérielles pour travailler, a-t-il laissé entendre. Le DGPN a aussi indiqué que la CRS a compétence pour des services d’ordre, prévenir ou gérer pour rétablir l’ordre ou limiter les dégâts. Il promet la sécurité aux populations de Parakou.

Marx CODJO

Matin Libre

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE