Premier forum pour l’innovation et le développement: Entreprises et chercheurs se complètent

Premier forum pour l’innovation et le développement: Entreprises et chercheurs se complètent

0
PARTAGER

Du 12 au 14 octobre 2016, s’est tenu à l’amphithéâtre Idriss Deby de l’université d’Abomey-Calavi (Uac), le premier forum science et entreprises pour l’innovation et le développement. Une occasion pour les enseignants-chercheurs, chercheurs, entrepreneurs et opérateurs économiques de conjuguer leurs efforts pour plus d’innovations pour le développement du secteur privé.
Corriger les nombreux dysfonctionnements entre la recherche scientifique et les différentes entreprises privées dans la vision d’une synergie d’actions. Tel est l’objectif de ce premier forum qui regroupe , depuis ce mercredi, plusieurs chercheurs et acteurs du secteur privé. Pour le professeur Farougou, vice-Recteur chargé de la coopération à l’Université d’Abomey-Calavi, la recherche scientifique et l’innovation technique sont les piliers indispensables du développement. A cet effet, les acteurs de la recherche et ceux du monde des entreprises doivent alors se retrouver pour une étroite collaboration. Ces deux catégories d’acteurs sont appelés à coopérer pour contribuer au progrès de l’humanité et au mieux-être des consommateurs car, le progrès n’a point de frontières, a-t-il laissé entendre. Ainsi, selon Innocent Yaou Boccossa, Directeur de la recherche scientifique et de l’innovation, ce forum est initié dans le but de donner de la visibilité de la recherche auprès des entreprises pour une collaboration entre chercheurs, entreprises et partenaires techniques et financiers. Car, « Ils se donneront donc la main pour le développement. Le dynamisme conditionne le développement de toute Nation ». A en croire le président de la chambre de commerce et d’industrie du Bénin (Ccib), Jean-Baptiste Satchivi, ce partenariat est indispensable pour le développement économique du Bénin car, après les recherches, il faut leur mise en application, et c’est à ce niveau que les entreprises interviennent. En sa qualité de représentant du secteur privé, il n’a pas manqué d’ajouter que l’exploitation des résultats des recherches apporte une innovation, donc une plus-value à l’entreprise. Cela est nécessaire pour faire face à la concurrence de plus en plus rude. De ce fait, c’est le progrès au service de la croissance économique, de la création de richesse, de la préservation de l’environnement et de l’amélioration de la production », a ajouté Pierrick Rousseau, représentant de l’ambassadeur de la France près le Bénin. Par ailleurs, le Directeur de Cabinet du ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Bienvenu Koudjo, a, pour sa part, exprimé la fierté du gouvernement, au regard des avantages de ce forum. « Il permettra de faire des propositions de programmes et projets de recherches au gouvernement pour une nouvelle dynamique de la recherche au service de l’innovation et du développement », a-t-il précisé.

Nelckaël IGUE (Stag)

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE