Pour un meilleur cadre de vie : L’ordre des architectes et urbanistes...

Pour un meilleur cadre de vie : L’ordre des architectes et urbanistes offre sa contribution

0
PARTAGER

L’Ordre des architectes et des urbanistes du Bénin était hier, lundi 02 mai 2016, au cabinet du ministre du Cadre de vie et du Développement durable José Didier Tonato. A la tête d’une forte délégation, le président de l’Ordre CyrilleTomanaga est allé offrir au nouveau ministre la contribution des architectes et urbanistes pour un meilleur cadre de vie. Il a en profité pour discuter avec le ministre des problèmes de sa corporation.

Elargie à trois anciens présidents de l’Ordre des architectes et urbanistes, la délégation a discuté avec le ministre du cadre de vie et du développement durable (Mcvdd) José DiderTonato de la contribution qu’elle peut apporter en ce qui concerne la programmation et les études de faisabilité pour un meilleur cadre de vie. Selon son président Cyrille Tomanaga, le ministère de l’environnement se dégarnit car, il y a une vingtaine d’années, il comptait une trentaine d’architectes et urbanistes alors qu’aujourd’hui, ils ne sont plus que cinq. « Nous avons discuté avec le ministre de comment mettre à la disposition du ministère des architectes et urbanistes talentueux sur la base d’un contrat à durée déterminée », a-t-il laissé entendre. Il n’a pas manqué de soumettre à l’attention du ministre les difficultés que rencontre la corporation s’agissant de la violation des textes sur le permis de construire par l’Etat béninois et certains vieux décrets qui sont dépassés et qui doivent être abrogés.

Le ministre José Didier Tonato s’est réjoui de cette disponibilité de l’ordre des architectes et urbanistes à accompagner le Nouveau départ. Il a salué l’attachement de l’Ordre à l’exercice du métier d’architecte et d’urbaniste par ses membres et particulièrement les jeunes dont les dossiers sont bloqués au niveau du ministère depuis plus de cinq ans et qui, de ce fait, ne peuvent ouvrir leur propre cabinet. Il a promis réactiver dans les plus brefs délais le cadre de concertation qui existait entre le ministère et l’ordre afin de faire bénéficier à son département ministériel la contribution intellectuelle des architectes et urbanistes  dans le cadre d’un partenariat public-privé.

Bertrand HOUANHO

Matin Libre

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE