Pour redonner à l’école béninoise ses lettres de noblesse:Un Atelier pilote à...

Pour redonner à l’école béninoise ses lettres de noblesse:Un Atelier pilote à l’intention des jeunes auteurs béninois

2
PARTAGER

Ils étaient une soixantaine de participants (élèves, étudiants et passionnés de la plume) à fouler le sol du Collège Père Aupiais le samedi 28 mai 2016 pour suivre la formation organisée à l’intention des jeunes auteurs béninois. L’objectif de cet atelier est de redonner à l’école béninoise ses lettres de noblesse afin qu’elle sorte des sentiers battus.

L’Association des jeunes pour la promotion littéraire et l’écriture, en partenariat avec le Fonds d’aide à la culture et loisirs, a organisé le samedi 28 mai 2016 à la salle des fêtes du Collège Père Aupiais un atelier pilote à l’intention des jeunes auteurs béninois. L’idée de l’initiative est partie, selon Blaise Assoclé, président de cette Association, du constat que l’école béninoise perd ses lettres de noblesse. A cette occasion, Juste Hlannon a expliqué la notion de genre littéraire et de passer au peigne fin les différents types de genres littéraire à savoir le roman, la poésie, le théâtre, la nouvelle… Il a passé une quarantaine de minutes à fasciner l’assistance, tant par la pertinence de ses arguments, que par la justesse de ses idées et sa compréhension de la langue française. « Les genres sont pour la littérature ce que les rayons sont pour une bibliothèque et il faudrait que la génération actuelle s’enrichisse à travers les œuvres littéraires afin de sauver l’école béninoise qui semble être à la porte du non retour », a-t-il précisé. A sa suite, Léonard Kpozé, également professeurs de lettres, a mis son expérience à la disposition des participants. De l’accord du participe passé au participe passé employé avec l’auxiliaire avoir, il a donné à cet atelier toute sa valeur. Les participants n’ont pas manqué de saluer l’initiative.

Jockvien Tchobo (Stag)

Actu Bénin

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

2 COMMENTAIRES

  1. Merci pr votre discour Mr Dayori, la lecture de ce discour nous permet de vous sentir avec nous le media ,la population, ceci nous permet aussi de lire le font de votre coeur de quel bon sentiment vous avez a servir CNCB, ecouter les clients qui ne sont autres que la majorite du peuple beninois ce qui tres important , ce qui est important aussi c’est de servir dans son secteur tout en pensant a son pays et si je dis son pays je veux dire de penser au petit contribuable qui est sous le soleil et sous la pluie pour le pain cotidient. vous avez deja tout dire que Dieu le tout puissant vous accompagne dans vos pas et vos initiatives puis éclair vous dans vos price de decision pour qu’a la fin tous les beninois soient fiers de vous…

  2. vraiment je ne suis pas de la domaine la mais Jaime cette initiative qui promote le development beninois. ..

LAISSER UN COMMENTAIRE