Pont de Porto-Novo : La honte d’une ville capitale

Pont de Porto-Novo : La honte d’une ville capitale

7
PARTAGER

Les réalités de la vie capitale du Bénin n’ont rien en concordance avec celles des autres dans le monde entier. Le cas du statut d’une ville capitale au Bénin est unique en son genre et ne repose que sur les papiers administratifs. D’ailleurs, s’il était si loisible pour les dirigeants d’attribuer ce statut à une autre ville, ils auraient déjà fait sans grande difficulté. La preuve est la désignation ou l’imposition , par les moyens de développement, de la ville de Cotonou en tant que capitale économique du Bénin.
Dans la ville capitale, Porto Novo, c’est tout sauf le statut d’une capitale. Mettant de côté l’aspect dangereusement ridicule que présente cette ville, la seule voie d’accès, le seul et l’unique pont de l’heure qui desserve la commune des autres situées au Sud, n’est qu’une honte pour un pays qui passe souvent l’art dans la bonne démocratie avec un modèle de développement envié par les autres pays non seulement de la sous région, mais également par certains pays de l’Afrique.
Ce pont construit depuis des décennies quelques années après l’accession du pays à sa souveraineté nationale et internationale, se retrouve aujourd’hui dans un état de dégradation avancée exposant du coup tous les usagers à un danger permanent. Mais ce danger semble ne pas inquiéter les responsables au plus haut niveau car les différents régimes qui ont précédé celui de la rupture n’avaient pas pu faire grand-chose si ce n’est que des discours et des promesses. Le régime défunt de YAYI, dans sa volonté de redonner les attributs de capitale à cette ville, avait mis en place l’agence de réhabilitation de la ville de Porto-Novo. Cette agence dirigée par l’ancien président de la chambre du Commerce et d’industrie du Bénin (CCIB) peine depuis lors à sortir ses griffes pour des actions concrètes.
Après le grave accident survenu le 30 juin 2013 causant la plongée spectaculaire d’un bus ajouté aux autres accidents sur le même pont, le gouvernement d’alors avait estimé la construction d’un nouveau pont pour desservir la ville. Mais depuis, ce projet semble être en standby puisque les avis divergents sur l’endroit et l’emplacement de ce pont ne favorisent en rien la mise en exécution de ce projet qui, sans aucun doute, redonnerait une nouvelle image à cette ville capitale. L’administration étant une continuité, le régime dit de la rupture pourrait se saisir rapidement du dossier pour son aboutissement afin de redorer le blason de cette ville à trois noms.

Lire plus : http://goo.gl/5YQCiV

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

7 COMMENTAIRES

  1. vérité honteuse pour la capitale du bénin sur papier alors que tous les députés y passent dessus tout le temps. si rien n’y fît en urgence alors sa disparition sera prononcée très prochainement. mer bénin times.

  2. C’est un complot de politiciens haineux contre cette ville et son département . Depuis l’indépendance que ça a commencé le délabrement de Porto – Novo poursuit son chemin sous le regard moqueur de ses fossoyeurs qui ne sont d’autres que les présidents qui ont successivement géré ce pays . Mais une chose est sûre tant qu’on va négliger la capitale telle qu’ils le font , le Bénin ne trouvera jamin le salut et on sera ds un éternel commencement. Car quand on laisse le cœur malade les autres parties du corps ne fonctionne pas bien . Porto-Novo est le cœur du Bénin n’en déplaise aux politiciens régionalistes qui nous dirigent .

  3. Porto novo a deux probleme qui le tue auson de dire la vérité c’est notre capitale a nous tous.
    1-y à combien de porto novien qui sont prêt pour qu’on casse leur maison et les deplasse ailleur y pas bocoup alors on ne fait jamais omelette sans casser des oeufs
    2-les grands politiciens de porto novo ont vendue la capitale sinon comment peut on comprendre les houngbedji – tevoedjre et d’autre ont travailler avec tous les gouvernements de ce pays il n’ont pas la volonté

LAISSER UN COMMENTAIRE