Polémiques autour de la gestion des véhicules d’occasion : Koupaki préfère la...

Polémiques autour de la gestion des véhicules d’occasion : Koupaki préfère la justice à un débat contradictoire

0
PARTAGER

Le Conseil des ministres du jeudi 11 août 2016 a livré son verdict. Selon le compte rendu fait par le ministre d’Etat, secrétaire général de la présidence de la République, Pascal Irénée Koupaki, hier, six (06) points ont été abordés. Il s’agit, de la participation du Bénin au débat général de la 71ème session ordinaire de l’Assemblée générale des Nations-Unies qui se tiendra à New-York du 18 au 23 septembre 2016. Cette session aux dires du ministre d’Etat est axée sur la thématique : «Le changement climatique, la baisse de la productivité des stocks de poissons faceau réchauffement de la planète et à la…des eaux».Le deuxième point abordé au cours de la séance hebdomadaire du gouvernement est relatif à une convention de crédit entre le Bénin etl’Agence française de développement (Afd). Il s’agit, à écouter le point du ministre d’Etat, secrétaire général de la présidence de la République, d’un accord de crédit de 9, 8 milliards de F Cfa, et d’une subvention de 651 millions de F Cfa. Ceci, à l’entendre, servira à fi nancer un projet de soutien à l’Enseignement secondaire au Bénin. « Il s’agit notamment d’un projet d’infrastructures scolaires dans les zones rurales et péri-urbaines dans 6 départements à savoir, l’Alibori, le Borgou, les Collines, le Plateau, l’Ouémé, et le Zou », a confi é Pascal Irénée Koupaki. La mise en place de l’administration des nouvelles préfectures ceci, pour rendre effectif leur fonctionnement, la mission du ministre de l’Intérieur dans les communes de Karimama et Malanville, suite à l’affrontement meurtrier entre éleveurs et agriculteurs, sont aussi des sujets qui ont été débattus. Au cours de sa mission, le ministre aura à engager la poursuite des auteurs, co-auteurs de cet affrontement. Il aura aussi a enregistré les dégâts observés, a fait procéder à la délimitation de la zone de pâturage de 5m de largeur et à sensibiliser les protagonistes sur le respect strict des différentes heures convenues. L’organisation des obsèques offi cielles de l’ancien président, Emile Derlin Zinsou, les 24 et 25 août 2016, le redéploiement de 131 magistrats sur les 188 en poste dans les juridictions afi n de renforcer la gouvernance judicaire du Bénin, sont aussi des décisions issues de la séance gouvernementale.

Affaire Segub : Koupaki répond à ses détracteurs

Les réactions qui s’observent de part et d’autre après l’audit de la Segub et qui incriminent le ministre d’Etat, secrétaire général de la présidence de la République, Pascal Irénée Koupaki ne l’ébranlent guère.L’homme tout confi ant et serein a déclaré qu’il est prêt à se présenter devant la justice si besoin, il y en avait. «…Moi, je ne suis pas actionnaire dans Segub et je ne m’occupais pas de la gouvernance. Je n’ai prononcé le nom de personne,d’aucune personne physique. Je vois beaucoup d’agitations, avec un peu de mépris. La bonne ligne de défense n’est pas l’agitation. Moi je n’ai pas de haine…Mais moi je passe mon chemin », laissera-t-il entendre d’une part avant de poursuivre : «par conséquent, je pense que la justice fera son travail. Si je suis demandé, parce que je détiens des informations sur la gestion de la fi lière, je répondrai sereinement», a déclaré Pascal Irénée Koupaki.

Risque sur la tenue du prochain Conseil des ministres

Hier, Pascal Irénée Koupaki a annoncé que le prochain Conseil des ministres aura lieu le 24 août prochain. Cette pause gouvernementale devra, à l’écouter, permettre aux ministres de mettre de l’ordre dans les dossiers, rattraper ceux en instance afi n de préparer le plan d’action. Seulement dans son compte rendu, le ministre a aussi annoncé que l’organisation des obsèques offi cielles de l’ancien président, Emile Derlin Zinsou, se tiendra les 24 et 25 août 2016. L’occasion sera donnée, selon ses explications, aux Béninois de rendre un dernier hommage au regretté. Deux évènements importants en une seule date : 24 août 2016. Voilà qui suscite des interrogations. Est-ce une erreur ? Un choix fait à dessein ? Les prochains jours nous édifieront.

Cyrience KOUGNANDE

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE