Participation des personnes handicapées à la présidentielle de 2016 : Un rapport...

Participation des personnes handicapées à la présidentielle de 2016 : Un rapport pour accompagner les plaidoyers

0
PARTAGER

Le Réseau pour l’intégration des femmes des Ong et Associations africaines (Rifonga-Bénin) a procédé hier, mardi 30 août 2016, à l’Infosec de Cotonou au lancement du rapport synthèse de l’observation du vote des personnes handicapées lors de la présidentielle de mars 2016. Produit grâce au financement de l’USAID-Bénin, ledit rapport entre dans le cadre du projet Accès des personnes handicapées aux élections à travers un changement de comportement des populations (Adept).

Lors de la présidentielle de 2016, Rifonga-Bénin, en partenariat avec la Fédération des associations des personnes handicapées (Faph), a envoyés 80 observateurs dans 40 centres de vote rendus accessibles aux personnes handicapées. Leur mission consistait à suivre l’accessibilité des personnes handicapées aux lieux de vote, l’assistance à apporter aux personnes handicapées conformément à l’article 86 du code électoral, le respect des droits des personnes handicapées pendant le vote, le regard des populations présentes sur les lieux de vote par rapport au vote des personnes handicapées. A la fin du processus électoral, ces observateurs ont produit un rapport validé lors d’un atelier qui a réuni les représentants de la société civile et du ministère en charge des personnes handicapées. Ce rapport, présenté par Abdel Rahman Baré, fait état des obstacles rencontrés par les personnes handicapées dans l’exercice de leur devoir civique de même que des améliorations constatées quant au regard de la société sur l’importance du vote des personnes handicapées. Des insuffisances constatées, des recommandations ont été formulées à l’endroit du pouvoir public pour que de plus en plus, le vote soit facilité aux personnes handicapées. La cérémonie de lancement vise à vulgariser ledit rapport et solliciter l’appui des populations pour accompagner les plaidoyers en vue de la prise en compte des recommandations pour améliorer la participation des personnes handicapées au processus électoral.

Dans son mot de bienvenue, la présidente de Rifonga-Bénin Léontine Konou Idohou a rappelé la mission de Rifonga-Bénin. Il s’agit d’accompagner les personnes handicapées, de faciliter leur intégration dans la société, d’améliorer leur visibilité, d’œuvrer à apporter des changements d’attitude dans leur famille et dans la communauté, etc. A sa suite, la présidente de Faph, GéronimeTokpo a souligné qu’au Bénin, plusieurs paramètres empêchent les personnes handicapées d’exprimer leur vote. Elle sera soutenue par la représentante de l’USAID, Houénassou Ahounou Elvire, qui invite les personnes handicapées à croire en elles-mêmes car aucune personne n’est totalement nulle. C’est pourquoi, a-t-elle souligné, l’USAID, dans sa stratégie de développement inclusif, œuvre à ce que toutes les couches de la société prennent une part entière dans ce travail de développement. Présente à la cérémonie, la vice-présidente de la Céna, Geneviève Bocco Nadjo, a réaffirmé l’engagement de la Céna à œuvrer pour la jouissance des droits des personnes handicapées lors du processus électoral.

B.H


Matin Libre

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE