Organisations paysannes de la rizerie du Bénin : Des plaidoyers pour institutionnaliser...

Organisations paysannes de la rizerie du Bénin : Des plaidoyers pour institutionnaliser le riz « made in Bénin »

0
PARTAGER

Confrontés à plusieurs difficultés dans le cadre de la promotion et l’écoulement de leurs produits, les producteurs et transformateurs béninois de riz ont décidé de se faire entendre. A travers une rencontre de plaidoyers avec les autorités du secteur agricole béninois, qui a eu pour cadre l’hôtel Azalaï de Cotonou, vendredi 1er septembre 2016, ils ont exposé les maux qui minent leur secteur.

En effet, d’année en année, le secteur de la riziculture va mal et s’écroule au Bénin. Face à une situation critique qui les conduit vers la ruine, ils ont opté pour exposer leur misère, pendant que des étrangers émergent sans contrainte, dans le même domaine. A en croire le Ministre de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche, le directeur de la Sonapra, le cadre régional de concertation des organisations des producteurs de riz de l’Afrique de l’Ouest (Crcopr), la plate-forme nationale des organisations paysannes et des producteurs agricoles (Pnoppa) et les autres responsables présentes, le riz produit au Bénin présente des caractéristiques conformes aux normes internationales. C’est pourquoi il urge à ce que le gouvernement prenne les dispositions idoines, afin que le « riz produit et transformé au Bénin » soit institutionnalisé. Ainsi, la consommation du riz « Rivalop », « Saveur », « Fèmi », « Sourou », « Délice » et bien d’autres labels made in Bénin soient privilégiée d’abord par les Béninois.

Ordonner la consommation massive du riz produit et transformé au Bénin et par les paysans dans les universités nationales, lors des organisations internationales ayant pour cadre le territoire béninois, etc. Ce sera aussi et surtout la clé à l’ouverture de la porte d’un bonheur garanti aux béninois qui s’investissent dans le domaine de la production et de la transformation du riz au Bénin.

M.M


Matin Libre

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE