Opération de marquage des édifices (occupant la place publique) à démolir à...

Opération de marquage des édifices (occupant la place publique) à démolir à Cotonou Les clarifications du Préfet Toboula

0
PARTAGER

Il invite les populations au calme et explique le bien fondé de l’opération)
Par Guillaume C. AGBO,

Le Préfet du département du Littoral, Modeste Toboula vient d’apporter des clarifications sur les opérations de marquage des édifices à démolir en cours dans la ville de Cotonou. Au cours d’une conférence de presse ce mercredi 16 novembre 2016, en présence des cadres du ministère du cadre de vie et de la mairie de Cotonou, le Préfet a saisi l’occasion pour apaiser les populations des exagérations des agents marqueurs. Il a aussi sensibilisé les populations sur les nobles objectifs de cette opération.

Dans ses propos liminaires, le Préfet a donné des clarifications sur le concept de domaine public. Selon ses explications, l’assistance a été informé du fait qu’il existe deux types de domaines publics : le domaine public artificiel (les abords des trottoirs, les terres pleins centraux…) et le domaine public naturel (les abords de la mer, les berges lagunaires et autres…). Après ses explications, le Préfet a démystifié la croyance selon laquelle, après les limites des parcelles, les propriétaires disposent encore de deux mètres supplémentaires. Balayant du revers de la main cette compréhension, le Préfet Toboula a indiqué que le droit de propriété est quantitatif et se définit par les limites appartenant aux propriétaires.

Par ailleurs, le Préfet a indiqué que l’opération de déguerpissement des occupants des domaines publics concernés (une opération qui suscite assez de remous dans l’opinion publique, ndlr) n’est pas une opération initiée sur décision préfectorale mais plutôt une mesure gouvernementale en exécution dont le Chef d’orchestre reste le Ministère de Cadre de Vie et du Développement Durable. En ce qui concerne le marquage des édifices à démolir avant la fin de l’année, le Préfet a reconnu que les agents marqueurs exagèrent parfois dans l’accomplissement de leur mission.
« Je voudrais inviter les populations à comprendre la dynamique du gouvernement et à se calmer face aux erreurs qui auraient été faites dans le cadre de marquage des espaces à dégager » a rassuré le Préfet Toboula. Une descente conjointe du Ministre de Cadre de Vie et du Préfet interviendra dans les prochains jours pour apprécier le travail et corriger les erreurs afin d’éviter tout dommage.

Le Préfet a aussi rassuré l’assistance et les populations de Cotonou des nobles objectifs de cette opération. « Ce n’est une guerre que le gouvernement entend livrer à la population, mais bien au contraire, il vise à améliorer le cadre de vie pour des investissements futurs, à voir de loin le budget 148 milliards prévus dans l’aménagement du territoire, de la facilité de la mobilité humaine et de l’amélioration de l’environnement de vie. » a-t-il indiqué.

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE