Opération de déguerpissement initiée par Modeste Toboula : les femmes du marché...

Opération de déguerpissement initiée par Modeste Toboula : les femmes du marché Dantokpa appellent Léhady Soglo au secours

3
PARTAGER

Le Maire de la ville de Cotonou Léhady Vinagnon SOGLO a reçu hier jeudi les femmes vendeuses du marché Dantokpa Caniveau. Victimes de l’opération de dégagement initiée par le préfet du département du Littoral, ces usagers de marché sont venus solliciter la médiation de l’Autorité municipale en vue d’intercéder en leur faveur auprès du Chef de l’Etat Patrice TALON et du Préfet Modeste TOBOULA. Elles étaient environs 2.700 à prendre d’assaut l’hôtel de ville de Cotonou. Conduites par leur responsable Madame Victorine AZIAKA, ces femmes qui se sont vues privées de leurs hangars, boutiques et activités sont venues soumettre leurs plaintes au président du Conseil municipal de Cotonou qu’elles appellent au secours afin de les aider à vite trouver solutions à leur situation. A en croire ces victimes, le Maire Léhady Vinagnon SOGLO est le père de tous les Cotonois et de ce fait, est capable de les aider à trouver satisfaction à leur requête. Par la voix de leur porte-parole Madame AZIAKA, ces milliers de femmes se disent frustrées et indignées de la manière dont l’opération a été conduite par l’équipe préfectorale. C’est pour cette raison qu’elles sollicitent l’indulgence des autorités gouvernementales afin de regagner leurs lieux de commerce pour la joie, la quiétude et la stabilité de leurs familles respectives. Très touché de la situation dans laquelle se retrouvent actuellement ces milliers de femmes, le Maire Léhady Vinagnon SOGLO a répondu favorablement à leur demande de médiation et a promis rencontrer dans l’immédiat le préfet du Littoral Modeste TOBOULA afin que dans la concertation une solution soit trouvée à leur problème. «Nous allons discuter de la question avec le préfet et nous vous reviendrons vite. Vous êtes des Béninoises et des Béninois. Vous avez besoin de vivre. On doit donc trouver solution à votre problème, mais pas dans la violence», a rassuré l’édile de Cotonou. Une promesse qui n’a pas laissé insensibles ces femmes vendeuses qui ont exprimé leur reconnaissance et satisfaction au Maire à travers des acclamations nourries ponctuées de chants, danses et slogans favorables au premier citoyen de la ville vitrine du Bénin.

Notre Voix

aCotonou

Commentaires

commentaires

3 COMMENTAIRES

  1. La survie des populations avant tout. Dans une situation de chomage et de mevente generalises de telles decisions doivent tres intelligente et eviter ttes precipitations

LAISSER UN COMMENTAIRE