Nouvelles dispositions pour l’obtention du Ceap et du Cap : Les Elèves-maîtres...

Nouvelles dispositions pour l’obtention du Ceap et du Cap : Les Elèves-maîtres exigent l’abrogation de l’arrêté Memp

0
PARTAGER

Le collectif des élèves-maîtres recalés des écoles normales d’instituteurs privées et publiques du Bénin a battu, hier mardi 11 octobre 2016,  le macadam, par une marche de protestation à travers la ville de Porto-Novo. Avec pour point de chute le Ministère des enseignements maternel et primaire (Memp). Cette marche a pour but de dénoncer  l’arrêté 2012 n°164 du 06 août 2012, relatif aux réformes introduites dans  l’organisation des examens professionnels Ceap et Cap.

On retient de cet arrêté 2012 n°164 du 06 août 2012 du ministre que l’admission à l’examen est conditionnée par l’obtention d’une moyenne arithmétique supérieure ou égale à 12/20 de six rubriques de notes et le respect du principe de la dictée éliminatoire.  Ceci paraît purement arbitraire, disproportionné et injuste devant ces élèves-maîtres. Pour que cette année scolaire 2016-2017 ne soit pas perdue, le collectif a organisé cette marche de protestation afin de se faire entendre et que le tort soit réparé. Ainsi, par la voix de son porte-parole, Cyrille Tokin, ce dernier exige : l’abrogation dudit arrêté; la prise d’un autre arrêté qui supprime le principe « injuste » de la dictée éliminatoire et la reprise du stage pratique lorsque l’élève-maître est en dessous du seuil de réussite de 12/20 ;  la déclaration de l’admission de tout élève-maître ayant arrivé à rassembler une moyenne de 10/20 à l’examen pratique du Ceap ou du Cap; la délivrance des attestations de succès à tous les normaliens ayant soutenu ; et enfin, le recrutement sans condition des élèves-maîtres ayant fini leur formation professionnelle après la soutenance ».Le Directeur du cabinet du ministre Dèwanou Avodagbé qui a reçu les marcheurs en l’absence du ministre n’a pas manqué de rassurer ces derniers. Il les a invités à opter pour d’autres portes de sortie.

Kola PAQUI


Matin Libre

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE