Nouveaux avantages financiers aux Dc, Sg et adjoints des ministères : Les...

Nouveaux avantages financiers aux Dc, Sg et adjoints des ministères : Les centrales syndicales exigent l’abrogation du décret

2
PARTAGER

Les responsables syndicaux de la Csa-Bénin, de la Cgtb, de la Cosi-Bénin, étaient montés au créneau ce lundi, 14 mars 2016 pour dénoncer le décret du gouvernement portant attribution de nouveaux avantages financiers aux Directeurs de cabinet, secrétaires généraux des ministères et leurs adjoints. Ces derniers exigent l’abrogation du « décret provocateur » au risque de déclencher un mouvement de paralysie de l’administration.

Le décret n°2016-24 du 11 février 2016 portant régime indemnitaire applicable aux Directeurs de cabinet des ministères, aux Secrétaires généraux des ministères et leurs adjoints mis au grand jour, il y a quelques jours, n’a pas laissé indifférents les Secrétaires généraux des centrales et confédérations syndicales. Les Sg Dieudonné Lokossou de la Csa-Bénin, Pascal Todjinou de la Cgtb, Noël Chadaré de la Cosi-Bénin, Christophe Houessionon de la Csub et Christophe Dovonon de la Cspib dénoncent  cet acte administratif du chef de l’Etat.  Pour les responsables syndicaux, le décret 2016-024 du 11 février est de la pure provocation. En effet, selon eux, ce décret voudra simplement dire que contrairement à ce que laisse croire le gouvernement aux travailleurs dont les « légitimes » revendications sont pour la plupart insatisfaites pour des raisons pécuniaires, il y a de l’argent dans les caisses de l’Etat.  « Chaque fois qu’on revendique, on nous oppose les mesures de convergence de l’Uemoa», a fait remarquer le Sg Lokossou. Abondant dans le même sens, NoelChadaré a dénoncé une prédation des ressources de l’Etat par un régime fi nissant.  A l’analyse, « le chef de l’Etat fait la politique de la terre brûlée », a-t-il estimé très convaincu que le chef de l’Etat, pour mettre en diffi culté le prochain régime, veut laisser une ardoise fi nancière à son successeur. « Il y a une certaine incohérence dans l’acte administratif pris par le président de la République. Ce décret doit être purement et simplement abrogé. Si le chef de l’Etat ne le fait pas, alors il nous aura sur son chemin», a menacé Pascal Todjinou qui invite les travailleurs notamment ceux dont les revendications peinent à être satisfaites à se tenir prêts pour des mouvements de protestation. Soulignons tout de même que pour le gouvernement, le présent décret vient corriger une injustice vieille de plus de 50 ans.

A.B

Matin Libre

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

2 COMMENTAIRES

  1. Hiya! Quick question that’s totally off topic.
    Do you know how to make your site mobile friendly? My site looks weird when browsing from my
    iphone. I’m trying to find a theme or plugin that might be able to resolve this problem.

    If you have any suggestions, please share.
    Cheers!

  2. I do believe all of the ideas you have introduced for your post.

    They’re very convincing and will certainly work. Nonetheless,
    the posts are too quick for starters. Could you please extend them a little from
    subsequent time? Thank you for the post.

LAISSER UN COMMENTAIRE