Accueil Société

Mise en œuvre du Programme CapED 2015-2018 : Bilan et perspectives au cœur d’un atelier

0
PARTAGER

Les acteurs impliqués dans la mise en œuvre du Programme de renforcement des capacités de l’Unesco pour l’éducation pour tous (CapED), les Partenaires techniques et financiers ainsi que les acteurs du secteur privé ont été mobilisés hier, mardi 20 juin 2017, à l’hôtel Novotel de Cotonou autour d’un atelier bilan et perspectives dudit programme. Les travaux de l’assise ont été officiellement lancés par le ministre de l’enseignement secondaire, Lucien Kokou en présence du Directeur du Bureau régional Unesco.

Partager avec toutes les parties prenantes, le bilan de mise en œuvre du Programme CapED au titre de 2015-2016 ainsi que les perspectives pour 2017-2018. Tel est l’objectif visé à travers le présent atelier. Actif au Bénin depuis 2013, le programme a été créé en 2003 par l’Unesco pour mobiliser l’organisation et fournir un appui technique aux Etats membres dans les domaines clés des objectifs de l’éducation pour tous. Programme extra budgétaire financé par des fonds communs des bailleurs de fonds, le CapED a contribué à fournir aux pays bénéficiaires, une assistance ciblée et des capacités nationales renforcées pour entreprendre des réformes éducatives nationales fondées sur des preuves. Au Bénin, le programme cible le sous-secteur de l’Education, de la formation technique et professionnelle (Eftp). Ainsi, l’Unesco a doté le ministère de l’enseignement secondaire d’un outil statistique de traitement et de gestion de données, appelé StatEduc2. Après près de quatre années de mise en œuvre, le coordonnateur du Programme se réjouit des résultats probants enregistrés tout en témoignant sa gratitude à toutes les parties prenantes. Quant au Directeur du Bureau régional de l’Unesco, Ydo Yao, il a souligné que le chômage, le sous-emploi des jeunes résulte du manque de pertinence et de l’inadéquation des curricula de formations aux besoins du marché. Toute chose qui justifie l’appui de l’Unesco à toutes les initiatives de réforme des systèmes éducatifs orientés vers le développement de l’employabilité des jeunes. A l’en croire, le programme est en phase avec l’ODD4 relatif à la garantie d’une éducation équitable, inclusive et de qualité pour tous et des possibilités d’apprentissage tout au long de la vie. Dans la nouvelle phase du CapED, il appelle à une migration vers des actions qui touchent directement les cibles et bénéficiaires en vue des impacts palpables. Dans son allocution, le ministre Lucien Kokou a reconnu que le programme a permis au Bénin de disposer de politiques et stratégies adéquates dans le secteur de l’éducation avant de souligner la nécessité de disposer des données fiables pour une meilleure orientation des actions. L’autorité ministérielle a, par ailleurs, rassuré les Ptfs et l’assistance de la vision du gouvernement d’œuvrer à l’amélioration de la performance de l’éducation au Bénin.

Aziz BADAROU


Source : Matin Libre

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here