Ministère de la santé:Le Dr Alassane Séidou ne perd pas le temps

Ministère de la santé:Le Dr Alassane Séidou ne perd pas le temps

2
PARTAGER

Sans tambour ni trompette, le Docteur Alassane Séidou, Ministre de la santé, évolue dans la concrétisation de la vision du président Patrice Talon pour le Bénin dans le domaine de la santé. Aux commandes, il y a peu, et déjà, des activités qui redonnent espoir et démontre que le régime actuel est venu pour ‘’bosser’’ vraiment.

C’est vraiment le Nouveau Départ au ministère de la santé ! Premier à venir au bureau et pratiquement le dernier à quitter, le docteur Alassane Séidou semble vouloir imprimer à ses collaborateurs un rythme de travail extraordinaire qui permet d’atteindre des résultats probants. Déjà à 6heures 30 les matins, le Ministre est dans son bureau pour liquider les dossiers en attente dans les parapheurs avant que commence les traditionnels audiences et visites professionnelles à partir de 8 heures. Conformément aux règles de bonne conduite dans l’administration et dans le respect de la vision du chef de l’Etat, le ministre a déjà pris une décision instaurant un cahier de présence au poste avec pour ru-briques, les heures d’arrivée et de départ et, au besoin, les motifs de retard ou d’absence. Un tour au ministère de la santé et l’on remarque un changement dans le comportement quotidien des agents.

Le ministre, lui-même, s’implique dans l’exécution des activités en cours. Hier, mardi 19 Avril 2016 à Grand-Popo, le ministre Séidou a procédé à l’ouverture d’un atelier de validation du répertoire des bonnes pratiques pour la prise en charge de la gratuité de la césarienne au Bénin. Le répertoire, une fois établi, servira de boussole à tous les acteurs impliqués dans la mise œuvre de la me-sure de la gratuité de la Césarienne au Bénin. Le Ministre de la Santé a invité les participants à tout mettre en œuvre afin que cette mesure puisse effectivement soulager les femmes et familles bénéficiaires. Le lundi 18 Avril 2016 à l’Infosec de Cotonou, le Docteur Séidou a lancé les Cours intensifs sur les soins aux nou-veau-nés à haut risque. Des spécialistes membres du Collège Ouest-africain des Médecins et autres acteurs du domaine participent à ce cours dont l’objectif est de renforcer les capacités des praticiens afin d’améliorer la prise en charge des principales pathologies néonatales au Bénin. A rappeler que le lundi 11 Avril, un point de presse sur la gestion de l’épidémie de la maladie à virus Lassa au Bénin avait été fait par le même ministre. On retient qu’à la date du 10 Avril 2016, 95 notifications ont été reçues. Le ministre avait déclaré que 42 cas ont été testés négatifs, 15 cas confirmés, 16 cas probables et 22 cas suspects. Il avait rassuré que les activités de riposte se poursuivent en collaboration avec les partenaires, pour mettre un terme à cette épidémie.

Félicien Fangnon


 

Actu Bénin

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

2 COMMENTAIRES

  1. oui, apparemment le ministre de la sant bouge mais on ne doit pas prendre les mmes et recommencer le nouveau ‘dpart’ avec les directeurs qui ont cru avoir les titres fonciers de leurs directions et ne bougent plus. Aussi, Cela fait plus de 25 ans que seuls les mdecins sont la commande de ce Ministre au dtriment des autres cadres ayant des diplmes suprieurs en sant. mais jouent des rles secondaires dans ce Ministre. Il faut faut une rupture parce que la sant la priphrie fait piti. Exple : cas de Kougbedji Aganmalome 17 kms de Ouidah. Message non relu. Ong GASVIE 97.99.99.80/95852002

LAISSER UN COMMENTAIRE