Migration et développement:Esam amorce le plaidoyer en faveur des cibles

Migration et développement:Esam amorce le plaidoyer en faveur des cibles

0
PARTAGER

Parvenir à capitaliser les politiques de migration et en faire un véritable levier de développement à l’échelle nationale et internationale. C’est tout l’intérêt de la séance d’échanges entre les responsables de l’Ong ‘’Enfants solidaires d’Afrique et du monde (Esam) et les professionnels des médias les 24 et 25 mars 2016 à Bohicon.

Ils sont nombreux à oser le départ sans une garantie nécessaire. Ils sont aussi beaucoup à séjourner sans véritablement contribuer outre mesure au développement de l’Etat hôte. L’intérêt de cette thématique sans doute nouvelle mais vieux comme le monde est pour le Directeur de l’Esam, de définir une politique globale de migration qui rassure le candidat migrant et favorise l’intégration parfaite de l’étranger. La finalité est de susciter un intérêt avéré des politiques et acteurs de la décentralisation autour de cette thématique, facteur de développement par excellence. Pour aider à réaliser l’objectif, les professionnels des médias ainsi que les acteurs de la société civile se positionnent comme des porte-voix nécessaires capables d’impacter véritablement les pouvoirs de décision. Cette formation s’inscrit donc dans cette mission de plaidoyers pour une prise en compte des aspirations des migrants. Au cours des deux jours de formation, les professionnels des médias ont échangé sur les thématiques migrations, développement, mobilité, développement local, genre. Après avoir établi la différence entre les formes de migrations qui existent, le Directeur de l’Esam, Norbert Fanou Ako, a affirmé que la mise en place d’une politique de migration soucieuse des droits de l’homme est un important atout pour le rayonnement des Etats. Le défi du Bénin, affirme-t-il, c’est la capacité des pouvoirs publics à percevoir l’importance de la thématique et à en donner un contenu clair. Il n’a pas manqué d’insister sur la responsabilité des Etats à créer la richesse à travers une gouvernance exemplaire gage de croissance soutenue. « Lorsque le citoyen a du pain, il ne cherchera pas à quitter son pays d’origine. Seule une bonne gouvernance au niveau étatique peut maintenir les gens, éviter la fuite des cerveaux et susciter la croissance à l’interne », a-t-il déclaré.

HA


 

Actu Bénin

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE