Métiers de l’eau: le CFME accueille de nouveaux apprenants

Métiers de l’eau: le CFME accueille de nouveaux apprenants

0
PARTAGER

Les locaux du Centre de formation des métiers de l’eau (CFME) de la Société nationale des eaux du Bénin (SONEB) ont abrité, ce mardi, à Cotonou, la cérémonie officielle du lancement du démarrage de la formation d’une quarantaine d’apprenants de la promotion 2016-2017. Présidée par le ministre de l’Energie, de l’eau et des mines, Dona Jean-Claude Houssou, cette activité marque la reprise de l’enseignement professionnel au sein dudit Centre.
« Je fais le vœu que le Centre de formation des métiers de l’eau (CFME) devienne dans quelques années, non seulement, un centre d’excellence régionale mais aussi un centre de renommé international. C’est sur ces mots que je déclare officiellement lancé le démarrage des formations initiales des hydromécaniciens, des agents de maintenance et d’assainissement de la promotion 2016-2017 ». A travers ce propos, le ministre de l’Energie, de l’eau et des mines, Dona Jean-Claude Houssou, a consacré le début d’une nouvelle forme d’enseignement au CFME dont la cérémonie de lancement s’est déroulée hier, à Cotonou. Et cela, après plus de 25 ans d’hibernation. Dans son allocution, l’autorité ministérielle a précisé la raison motivant le recrutement d’une quarantaine d’apprenants désirant se faire former dans les métiers de l’eau. « Le diagnostic des ressources humaines de la Société nationale des eaux du Bénin (SONEB) a relevé que plus de la moitié des hydromécaniciens et des agents de maîtrise d’eau sont en passe de partir à la retraite », a dit Dona Jean-Claude Houssou. D’après lui, les enseignements prévus pour être dispensés au CFME en direction de la promotion 2016-2017 permettront de mettre sur le marché de l’emploi des hydromécaniciens et des agents de maîtrise d’eau au bout de 18 mois de formation. De façon globale, le CFME s’adresse à d’autres acteurs. « Il s’agit du développement à longue durée des curricula pour différentes prestataires privés et publics, de la formation technique des plombiers et électriciens, de la formation professionnelle des formateurs et cadres des administrations et de la formation des étudiants à travers des coopérations avec des universités nationales, régionales voire internationales », a laissé entendre Dona Jean-Claude Houssou. De plus, il se dit être fier de la Giz pour avoir soutenu financièrement la réhabilitation du CFME. « C’est du fond de cœur que j’apprécie personnellement tout le support que vous nous apportez et que vous continuerez, j’en suis sûr, de nous apporter pour arriver à des résultats concrets au service de l’amélioration du bien-être de nos concitoyens dans le domaine éminemment vital qu’est l’eau », a affirmé le ministre de l’Energie. Présent à la cérémonie, le président du Conseil d’administration de la SONEB, Emile-Louis Paraïso, est revenu sur l’historique de la création et des évènements ayant marqué le CFME. « Je suis venu ici, le cœur plein d’émotions parce qu’au moment où on créait ce centre en 1987, je ne savais pas qu’il pouvait exister jusqu’à ce jour », a-t-il déclaré avant de poursuivre : «en ce temps, on l’appelait Centre de formation pour le personnel et pour l’adduction d’eau (CFPAE). Pendant les quinze premières années de sa naissance, nous avons formé suffisamment des hydromécaniciens et des agents de maîtrise d’eau. Et au total, plus de trois cent (300) agents ont été formés. »
Toussaint HOUETOHOSSOU

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE