Mauvaise gestion à la Mairie de Porto-Novo : Le conseiller Charlemagne...

Mauvaise gestion à la Mairie de Porto-Novo : Le conseiller Charlemagne Yankoty dénonce des irrégularités

0
PARTAGER

Seul conseiller d’obédience politique différente des autres, charlemagne Yankoty est monté au créneau pour faire de graves révélations sur la gestion de la Mairie de la capitale politique du Bénin. Seul élu non PRD, il dénonce des irrégularités au sein de la municipalité de Porto-Novo. Ces irrégularités, selon lui, appellent à l’annulation des décisions prises lors de la dernière session du conseil communal. Charlemagne Yankoty a d’ailleurs saisi le préfet pour la cause.

Pour ce dernier, depuis un certain temps la gestion au niveau de la Mairie de la ville de Porto-Novo ne répond à aucune orthodoxie. C’est d’ailleurs pour cela que dans sa correspondance adressée au préfet des départements de l’Ouémé et du Plateau Moukaram Badarou, il a signalé que des dysfonctionnements graves  se remarquent au sein du conseil municipal de la ville de Porto-Novo et portent atteinte aux dispositions légales régissant l’organisation des communes en République du Bénin et plus particulièrement empêchent le conseiller municipal de jouer pleinement son rôle. Il a évoqué pour preuve, la tenue de la dernière session ordinaire qui n’a respecté aucune disposition. Charlemagne Yankoty ne comprend pas pourquoi pour une session prévue pour se tenir un 31 mars, c’est la  veille que la convocation parvient aux conseillers avec des documents incomplets alors que la loi 97-029 portant organisation des communes dispose en son article 18 que les convocations soient adressées 03 jours francs au moins avant la réunion. Toujours au chapitre des irrégularités, il va faire savoir que plusieurs points inscrits à l’ordre du jour de cette session ne figuraient pas dans les dossiers transmis aux conseillers.Entre autres,  le rapport d’activité du maire et une communication relative à l’acquisition d’une niveleuse d’environ 350.000.000 de francs (le support de communication ayant été distribué séance tenante) qui ont été malgré tout, examinés et débattus. Pour le conseiller Charlemagne Yankoty cela dénote de l’abus de pouvoir et de la volonté du maire d’aller à l’encontre des textes régissant la décentralisation au Bénin.

Charlemagne Yankoty, se dit prêt à œuvrer pour le développement de la ville de Porto-Novo. Seulement, précise-t-il, les textes et lois qui régissent la décentralisation ne sauraient être méprisés.

Kola PAQUI   (Br Ouémé Plateau)

Matin Libre

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE