Malgré la rétrocession de l’évaluation de rachat : Le boycott des compositions...

Malgré la rétrocession de l’évaluation de rachat : Le boycott des compositions se poursuit à l’Uac

0
PARTAGER

Les responsables des organisations estudiantines ont à nouveau contraint les étudiants de la Sociologie/Faculté des lettres, arts et sciences humaines (Flash/Uac) à boycotter les compositions prévues pour ce dimanche, 10 juillet 2016. Ceci, malgré la décision de l’équipe rectorale de  l'Université d'Abomey-Calavi d’organiser une évaluation de rachat à l'intention des étudiants qui n'auraient pas validé leur semestre ou qui n'ont pas satisfait aux conditions d'enjambement. Les étudiants réclament désormais un acte administratif émanant du décanat de la Flash et définissant clairement les modalités d'organisation des examens de rachat dont a fait cas la note rectorale. En effet, par la note de service n°411-16/UAC/SG/CR/SP en date du 5 juillet 2016, le recteur Brice Augustin Sinsin et ses collaborateurs ont décidé d'harmoniser l'organisation des évaluations de fin des semestres pairs dans toutes les Entités de formation de recherche (EFR). Une décision qui fait suite au conseil rectoral tenu mardi dernier au cours duquel les autorités décanales de la Faculté des sciences et techniques (Fast), de la Faculté de droit et des sciences politiques (Fadesp) et celles de la Faculté des sciences économiques et de gestion (Faseg) ont réitéré à l'équipe rectorale leur volonté à poursuivre l'organisation des évaluations de rachat dans leur entité respective. Ainsi, le rectorat a pris la mesure des choses en demandant à toutes les Entités de formation de recherche d'intégrer dans leur règlement pédagogique, l'organisation des évaluations de rachat à la fin des semestres pairs. Cependant, la résolution définitive de la crise est encore loin d’être chose effective à l’Uac.

A.B


Matin Libre

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE