Mairie de Sèmè-Kpodji : Charlemagne Honfo sur la braise

Mairie de Sèmè-Kpodji : Charlemagne Honfo sur la braise

0
PARTAGER

Au Conseil communal de Sèmè-Kpodji, plus rien ne va entre le maire Charlemagne Honfo et certains conseillers. Des frustrations nées de certaines décisions du maire et ses rapports avec certains chefs d’arrondissement peuvent lui coûter le fauteuil communal. Au total, 5 chefs d’arrondissement sont en froid avec Charlemagne Honfo. Ils sont prêts à en découdre avec le protégé de Me Adrien Houngbédji et déjà la possibilité de sa destitution est à l’ordre du jour. Pour la cause, les conseillers frondeurs sont en train de rallier d’autres conseillers. Le prochain Conseil communal s’annonce donc électrique à Sèmè-Kpodji.

La cause de cette discorde, une affaire de sou. Tout serait parti de la nouvelle loi sur le foncier qui ne donne plus pouvoir aux chefs d’arrondissement de faire certaines formalités relatives aux affaires domaniales. Des formalités qui leur procuraient des dividendes. Tout serait maintenant concentré au niveau de la mairie et les conseillers se rendent comptent que pour ces formalités, aucun reçu n’est délivré aux usagers. Du coup, ils soupçonnent le maire d’empocher directement les sous. Etant donné qu’ils sont aussi dans le besoin, ils l’auraient approché pour voir dans quelle mesure partager la rente. Car pour eux, ils ont consenti d’énormes sacrifices pour se faire élire.Ces dividendes étaient donc un moyen de rentrer en possession de ce qu’ils ont dépensé. Mais le maire Charlemagne Honfo ne l’entend pas de cette oreille. Il s’opposerait à toute idée de partage et le pire, c’est qu’il ne met pas les conseillers sur unpiédestal. En plus du fait qu’il s’est tout accaparé, il leur parle mal, ne les considère pas. Pour ces conseillers, cela est inadmissible. Aussi, cette situation a-t-elle pourri l’ambiance au Conseil communal et du coup, les échos du vent de destitution qui souffle sur les communes se font entendre à Sèmè-Kpodji.

Worou Boro


Matin Libre

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE