Mairie de Parakou / Charles Toko peut bien succéder à Souradjou Karimou

Mairie de Parakou / Charles Toko peut bien succéder à Souradjou Karimou

0
PARTAGER

Le prochain Maire de la ville de Parakou s’appellera Charles Toko. Ainsi en ont décidé les conseillers qui ont démis le lundi 19 septembre dernier l’ancien Maire Souradjou Karimou de ses fonctions. C’est du moins ce que révèlent des sources concordantes.

Le processus de destitution du maire Souradjou Karimou de la commune de Parakou enclenché le 19 juillet 2016 par 19 conseillers frondeurs est allé à son terme. Tout a été tenté. Mais rien n’a pu empêcher les frondeurs d’aller jusqu’au bout de leur logique. Le lundi 19 septembre 2016, soit environ trois mois après la motion de destitution qu’ils ont signée, ils sont passés à l’acte. Par 20 voix pour et 05 contre, Souradjou Karimou a été démis de ses fonctions de maire de la ville de Parakou. Rendez-vous était donc pris dans 15 jours pour pourvoir à son remplacement. Qui pour lui succéder ? La question préoccupe en tout cas beaucoup de Parakois. Celui sur qui tous les regards se cristallisent en ce moment est Charles Toko, Président Directeur général du Groupe de Presse et de Communication « Le Matinal ». Il a été élu conseiller municipal de Parakou à l’issue des élections communales, municipales et locales du 28 juin 2015 sur la liste de l’Alliance Soleil. Jouissant de tous ses droits civiques, rien à priori ne peut l’empêcher de succéder à Karimou Souradjou. Même pas les dispositions de l’article 400 de la loi N°2013-06 du 25 novembre 2016 portant Code électoral en République du Bénin. Elles sont suffisamment assez claires. Selon l’article 400 du chapitre II du Livre V relatif aux règles particulières applicables aux élections des membres des conseils communaux ou municipaux et des membres des conseils de village ou de quartier de ville en République du Bénin (ancienne loi N°2007-28 du 23 novembre 2007 modifiée et complétée), « Le maire et ses adjoints sont élus par le Conseil communal ou municipal en son sein, au scrutin uninominal et à la majorité absolue. Le candidat aux fonctions de maire est proposé par la liste ayant obtenu la majorité absolue des conseillers ». Oui ! Les résultats définitifs des dernières élections municipales du 28 juin 2015 ne donnent pas gagnante à Parakou la liste «Alliance Soleil». C’est la liste Fcbe qui est largement venue en tête. Elle s’en est sortie avec 22 sièges. Lorsqu’on lit bien l’article 400 cité supra, il est assez clair, surtout à travers le mot «propose». «Le maire est proposé par la liste ayant obtenu la majorité absolue des conseillers ». Un point c’est tout. Il n’a jamais été dit que c’est au sein de la liste majoritaire que le maire est désigné. C’est là toute la subtilité de la loi qui sauve Charles Toko qui tient bien son affaire. Trêve de commentaires donc et place à l’élection !

Affissou Anonrin

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE