Lutte contre l’insécurité au Bénin – Les gendarmes appréhendent trois braqueurs sur...

Lutte contre l’insécurité au Bénin – Les gendarmes appréhendent trois braqueurs sur le point d’opérer dans un supermaché

0
PARTAGER

Une équipe de la gendarmerie de Cotonou conduite par le capitaine, Yaya Gomina, a déjoué une tentative de braquage d’un supermarché de Cotonou. 3 individus appréhendés au cours de l’opération ont été présentés à la presse.

Au nombres de quatre, ils étaient sur le point d’opérer dans un supermarché de Cotonou quand ils ont été surpris par une équipe de la gendarmerie de la même ville. Le capitaine Yaya Gomina et son équipe, avaient été informés plus tôt de l’opération de la bande. Ils ont alors pris soin de mettre en place un système d’intervention qui s’est avéré efficace. L’intervention a été concluante puisqu’elle a permis de mettre la main sur trois des quatre braqueurs. Le quatrième qui est actuellement en cavale a avec lui, une arme de type AKM, a expliqué le commandant de la compagnie de gendarmerie de Cotonou. Le capitaine Yaya Gomina a précisé que ce dernier est déjà hors du territoire national avec son AKM. Mais les dispositions ont été prises pour qu’il soit arrêté et ramené au bercail pour subir la rigueur de la loi.

Il faut souligner qu’il a été également retrouvé et saisi sur les malfrats, deux pistolets de type artisanal. Par ailleurs, suite à une perquisition au domicile d’un des braqueurs, à Ouèdo dans la commune d’Abomey-Calavi, les gendarmes ont mis la main sur d’autres éléments. Selon les explications données par le commandant, le domicile perquisitionné servait en réalité de base arrière aux malfrats en question. Il faut signaler que dans le lot, un repris de justice de près de la soixantaine d’âge, a été présenté comme le chef de la bande. Ils passeront devant le procureur de la République a précisé le commandant. Il a profité de l’occasion pour inviter les populations béninoises à coopérer avec les forces de l’ordre en dénonçant, justement, toute personne ayant des comportements suspects autour d’elles.

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE