Lutte contre la criminalité au Bénin : Le projet Artecao pour renforcer...

Lutte contre la criminalité au Bénin : Le projet Artecao pour renforcer la police scientifique

0
PARTAGER

Les difficultés liées à la collecte et à l’analyse des preuves matérielles sur les lieux de crime seront amoindries dans les prochains jours. Il a été lancé à cet effet mercredi 20 avril 2016 à Cotonou, le projet  d’Appui au renforcement de la police technique et scientifique en Afrique de l’ouest (Artecao).

Le projet Artecao qui vise le renforcement des techniques d’enquêtes, de protection, de collecte et d’analyse des preuves matérielles, constitue un arsenal indispensable dans le processus pénal et juridique, a expliqué le ministre de l’Intérieur Sacca Lafia lors du lancement dudit projet. « Au nom du respect des libertés fondamentales et des droits de l’homme, l’aveu n’est plus la reine des preuves. Il est relégué au second plan ; et c’est désormais la preuve matérielle des infractions qu’il faut rechercher  et faire parler  en lieu et place des hommes», a-t-il martelé. Pour le ministre, rechercher les indices matériels relève d’une lourde mission et reste une prescription de la loi. Et elle revient, a-t-il souligné, à la Police  technique et scientifique (Pts), une branche de la police, qui est presque ignorée et laissée pour compte en Afrique occidentale. Sacca Lafia soutiendra que « c’est un grand défi que la France veut bien aider le Bénin à relever». L’Ambassadrice de France près le Bénin a fait savoir hier que Artecao propose de promouvoir un traitement des affaires conformément aux règles de la bonne gouvernance. « Son objectif principal est d’aboutir à une compréhension régionale du rôle fondamental de la Pts au sein de la chaîne pénale. Notre projet s’adresse aussi bien aux enquêteurs de la gendarmerie, de la police et de la douane qu’aux magistrats», a déclaré Aline Kuster-Ménager. A l’entendre, le projet agira en deux temps. Il facilitera d’abord la mise en place d’une modélisation de Pts nationale « type » disposant de personnels formés et correctement équipés, implantée sur l’ensemble du territoire national. Ensuite, Artecao appuiera la construction d’une approche régionale commune de la Pts. Par ailleurs, la diplomate française a précisé que  le projet  contribuera  à la protection des droits des femmes, des jeunes et enfin au renforcement de l’Etat de droit.

A.S.

Matin Libre

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE