Lutte contre la corruption dans les marchés publics au Bénin : Social...

Lutte contre la corruption dans les marchés publics au Bénin : Social Watch Renforce les capacités pratiques de contrôle citoyen

0
PARTAGER

Le réseau Social watch Bénin organise depuis hier à Cotonou, un atelier régional de partage d’expériences sur l’utilisation des Technologies de l’information et de la communication (Tic) et des données. Ceci, dans le cadre de la phase 2 du projet de lutte contre la corruption dans les marchés publics au Bénin.

Renforcer les capacités pratiques de contrôle citoyen dans la commande publique et la lutte contre la corruption. Tel est l’objectif principal de cet atelier régional auquel prennent part des participants nigérians, ghanéens et sénégalais. Il s’agira, durant les deux jours que dureront les travaux, de vulgariser et partager l’outil « Kounoudéto » avec d’autres organisations de la société civile ouest-africaines, prendre connaissance des expériences en cours dans d’autres pays comme le Ghana, le Nigéria et le Sénégal, et disposer d’une base d’innovation technologique pour mieux redynamiser la plateforme « Témoin-Kounoudéto ».

Selon le président du réseau Social Watch Bénin Gustave Assah,c’est une opportunité pour tous les participants en ce sens où la présence des compétences des hôtes devra faciliter davantage l’utilisation des Tic et des données ouvertes dans la lutte contre la corruption, grâce à la richesse des expériences qui seront partagées. Ainsi, les capacités et pratiques de contrôle citoyen dans la commande publique et dans la lutte contre la corruption seront renforcées.Le président de l’Autorité de régulation des marchés publics (Armp), Eugène Dossoumou a reconnu les efforts que fournissent le réseau Social Watch dans la lutte contre la corruption dans les marchés publics à travers son projet « Citoyen dans les marchés publics au Bénin » qui a entamé sa phase 2. « Notre souhait est qu’à la sortie de cet atelier, vous soyez suffisamment renseignés et outillés pour que la lutte que nous menons puisse porter ses fruits » a souhaité M. Dossoumou. Procédant à l’ouverture des travaux, la Directrice adjointe de cabinet du ministère de la justice, Aleyya Gouda Bacos’est réjouie de l’engagement de Social watch Bénin et la disponibilité de Open society initiative of Africa (Osiwa) pour son appui financier à la mise en œuvre du Projet. Notons que les travaux prennent fin ce jour

A.B


Matin Libre

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE