Loi n°2011-26 portant prévention et répression des violences faites aux femmes:Wildaf sensibilise...

Loi n°2011-26 portant prévention et répression des violences faites aux femmes:Wildaf sensibilise les professionnels de la santé du Septentrion

0
PARTAGER

Les sages-femmes, infirmiers et assistants sociaux du Borgou-Alibori et de l’Atacora-Donga sont désormais imprégnés du contenu de la loi n°2011-26 du 9 janvier 2012 portant prévention et répression des violences faites aux femmes en République du Bénin. A la faveur d’un atelier de 48 heures organisé les 7 et 8 avril 2016 à Parakou par Wildaf-Bénin avec l’appui financier de l’Usaid, les contours de la problématique des Violences basées sur le genre ont été livrés aux professionnels de santé.

Dans son mot de bienvenue, la coordonnatrice de Wildaf a situé le contexte dans lequel l’atelier est organisé. « Après la formation de chaque catégorie d’acteurs, il a été suggéré de regrouper les trois acteurs aux fins d’un échange interactif », a-t-elle indiqué. Pour le représentant du ministre de la Santé, le séminaire revêt une importance capitale. « Cet intérêt est d’autant plus vif que, nous, professionnels de la santé, sommes, aux premières loges pour repérer les Violences faites aux femmes », a-t-il confié. En effet, cette position des professionnels de santé exige d’eux la maîtrise de tous les contours de la problématique des Violences faites aux femmes. Mais, malheureusement, ils passent à côté de leurs obligations. Ceci, à cause des difficultés institutionnelles liées à la profession et des pesanteurs sociologiques qui bloquent la prise en charge efficiente de cette « pathologie ». Cette formation est donc la bienvenue puisqu’elle a permis un échange interactif de connaissance sur la définition et la problématique de la Violence basée sur le genre, ainsi que la teneur et les modalités d’application de la loi n° 2011-26 du 09 janvier 2012 entre acteurs intervenant dans la prise en charge des victimes de Violences basées sur le genre.
Après les première et deuxième formation organisées à Cotonou et à Bohicon, c’est donc le tour de la troisième vague de sages-femmes, infirmiers et assistants sociaux du Borgou-Alibori et de l’Atacora-Donga d’être interpellée sur l’application de la loi sur les Violences faites aux femmes. Plusieurs thématiques ont été abordées au cours des travaux. Entre autres, on distingue « La prévention et la répression des Violences faites aux femmes » et « Les techniques de prise en charge des violences faites aux femmes ».
Pour rappel, cet atelier de sensibilisation et de renforcement des capacités s’inscrit dans le cadre de l’exécution du projet Empower II financé par l’Usaid dont l’objectif est de contribuer à l’enracinement de l’égalité des sexes par le renforcement de capacité, la prise en charge et l’accompagnement des victimes de Violence Basées sur le Genre au Bénin.

SA


 

Actu Bénin

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE